Apis Sapiens fait le bees !

Elles sont indispensables à notre agriculture mais travaillent dans l’ombre, les abeilles sont les reines de notre écosystème. Pour les soutenir face au réchauffement climatique, de nombreuses associations sortent de terre. Les Bourguignons d’Apis Sapiens ont plus d’un tour dans leur sac pour protéger nos pollinisateurs.

 
 

Savez-vous qu’en-dessous de 12 degrés, l’abeille hiverne, vit sur les ressources de l’été et ne sort plus de la ruche ? Le changement climatique et son hiver aux douceurs printanières a totalement perturbé nos pollinisateurs. Calées selon les saisons et leurs spécificités, les abeilles sont totalement déréglées et sortent en plein mois de décembre. Les apiculteurs doivent donc nourrir davantage des abeilles épuisées et dépourvues de repères, un risque mortel pour les ruches.

Le changement climatique a complètement perturbé nos pollinisateurs.

Le changement climatique a complètement perturbé nos pollinisateurs.


 

C’est pour protéger les abeilles et faire connaître leur rôle que Bertrand Guené, Catfish Tomei et leur équipe ont créé l’association Apis Sapiens. Après avoir levé des fonds grâce au crowdfunding, Apis Sapiens compte désormais 150 adhérents officiels et un bon noyau de 10 personnes investies.
 
Les jeunes fondateurs de l’association, conscients de l’importance de la connaissance, ont imaginé une fête musicale et gourmande pour rassembler et informer, la Fiest’Abeilles. L’idée est de prendre conscience de nos actions sur l’écosystème tout en montrant qu’il est encore temps de changer les choses et d’agir à notre échelle. A cette initiative prochainement renouvelée s’ajoute quatre projets, dont trois devraient voir le jour au printemps. Grâce à des ruches pédagogiques, les enfants apprennent le lien entre les insectes qui pollenisent 80% des végétaux et nous, tandis que les adultes deviennent aptes à s’occuper de deux ou trois ruches. La motivation de l’équipe a séduit au-delà des frontières puisqu’une première antenne a vu le jour à Tahiti en octobre dernier, sous l’impulsion de l’apiculteur Christophe Chenais.

 
 

Apis Sapiens se bat pour défendre nos pollinisateurs mais également pour montrer qu’il ne faut pas être fataliste et attendre que les choses se fassent. C’est à nous d’agir pour protéger notre planète, car chaque geste compte.

 
 

Sarah Belnez pour Sereni Magazine.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *