Tribulations en terre chinoise

Septembre 2008


Suite aux Jeux Olympiques qui ont eu lieu en Chine cette année, la France s’est positionnée contre ce pays, pour toute sortes de raisons : les drames humains et culturels du Tibet, les manquements aux Droits de l’Homme, une écologie oubliée….. Il est vrai que toutes ces revendications sont extrêmement importantes à noter, si l’on souhaite faire évoluer les esprits.


M’étant rendue en Chine pour approfondir mes acquis en médecine chinoise, et non comme une simple touriste, j’ai pu me greffer à plusieurs groupes d’étudiants au sein même d’un hôpital. Vu de là-bas, la réalité est bien différente de ce qu’on entend en France.
Vous me répondrez « Normal, il y a une telle propagande et une telle surveillance des médias et des moyens de communications que l’information, la réalité, n’arrive pas jusqu’à nos oreilles ».
Peut-être. Sûrement même.
Mais de là-bas, la sensation est tout de même autre.
A mon retour en France, on m’a raconté nombre de choses sur la Chine. Certaines m’apparaissent vraies. Dans le fond, les informations diffusées par les médias français sont réelles, tout en n’étant qu’une partie de la réalité, dépourvue d’objectivité.
Je souhaiterais juste vous faire partager cette vision, peut-être pas tout à fait vraie, mais pas complètement erronée non plus.


La veille de l’ouverture des Jeux Olympiques, j’ai jeté un œil sur l’information diffusée en ligne, sur des médias français tel que Le Figaro, le NouvelObs, Google Actualité…. (et oui, ces sites passent très bien en Chine). De nombreux articles traitaient de la peur des athlètes face à la pollution pékinoise. Les photos illustrant ces articles étaient soit trafiquées soit prises un jour de forte pluie. En toute franchise, la ville de Pékin est polluée, voire très polluée en comparaison de ce que l’on connaît en France, mais certainement pas autant qu’ont voulu le faire croire ces photos parues dans les journaux français.


On m’a aussi assuré que sur toute la Chine, internet avait été coupé les 3 jours précédant la cérémonie d’ouverture. Or chaque jour, j’ai utilisé le net sans souci. Bien que très lent sur certains sites, il n’y a pas eu de coupure complète.
Certes, certains sites sont interdits. Une recherche « Tibet » sur Youtube n’aboutira qu’à deux vidéos inoffensives.


Les chinois sont très, voire extrêmement nationalistes. Ils aiment leur pays, ils aiment leur culture. C’est bien entendu la meilleure au monde (mais nous français ne pensons-nous pas la même chose de notre pays ?). Ils n’ont toujours pas digéré leurs diverses défaites au cours de l’Histoire (d’où leur haine envers les japonais…). Et ils aiment dire que leur pays est le meilleur, car pour eux, c’est purement et simplement la vérité, alors pourquoi ne pas le dire ?
Bref, ils ne sont pas parfaits. Mais lorsqu’on discute avec des jeunes ou des moins jeunes, ils se révèlent tous adorables. D’où cette impression que depuis la France, nous confondons souvent le gouvernement chinois avec son peuple.
Oui, le gouvernement chinois perpètre et signe d’indescriptibles atrocités. Oui, la plupart des chinois voient sans dire, certains défendent même leur patrie. En même temps, face à une attaque permanente ciblant l’objet de son attachement, imparfait ou non, n’est-ce pas naturel de répondre par un total rejet ?


On parle également beaucoup de l’écologie. C’est vrai que la Chine est un des plus grands pollueurs au monde. Les industries n’ont pas de réglementations strictes concernant l’émission de gaz…. Mais est-ce pour autant qu’il faut en tenir rigueur à la population ? Sur de nombreuses maisons, on aperçoit des panneaux solaires destinés à diminuer les besoins en énergie. Ainsi, ils actionnent au moins leur chauffe-eau. Toutes les rues des grandes villes sont toujours dotées de 2 poubelles à tri-sélectif.


A travers tous ces exemples, je ne veux surtout pas dire que la Chine ou les chinois n’ont aucun tord. Très, très loin de moi cette idée. Je tente simplement de contribuer à rééquilibrer la vision unilatérale que nous avons en France.


Mais que les français se rassurent. Les chinois nous rendent la pareille : ils aiment actuellement moins la France, et surtout son président… qu’ils ne supportent pas du tout ! Toutefois, étonnamment, la France demeure le pays « romantique » par excellence. Toujours l’humour des contraires ou des complémentaires, l’ambiguïté ou la magie du Yin et du Yang.


Amélie Delaporte-Digard, pour www.sereni.org

Retrouvez Amélie sur son site www.comense.fr


Amélie Delaporte-Digard pratique depuis son enfance le shiatsu et le yoga.

Amélie Delaporte-DigardAprès sa formation à Plénitude à Caen, elle devient à 18 ans l’une des plus jeunes professeurs de yoga en France. Elle continuera toujours à étudier par de nombreux voyages en Inde (Rishikesh, Pune) ainsi qu’une formation à l’école Française de Yoga à Paris.

En 2003 elle commence des études de médecine traditionnelle chinoise à l’Institut Chuzhen à Paris. Elle travaille ensuite comme acupunctrice dans un hôpital à Nankin en Chine pour développer son expérience clinique. Le massage Tuina, le Anmo, l’acupuncture lui permettront de compléter ses connaissances sur le corps.

Toujours en recherche d’excellence, elle a la chance de rencontrer le Pr Song en 2011 lors de son premier séminaire en Europe. Après une formation diplômante auprès du Pr Song, Amélie s’est spécialisée en acupuncture esthétique dans son cabinet des Champs Elysées.

Spécialiste du bien-être du corps et de son reflet sur l’esthétique, elle a créé un soin unique pour la beauté du visage qui prend en compte l’ensemble de l’être, le soin Cômense. Retrouvez ses conseils  sur son site internet www.comense.fr

16 rue de Marignan – 75008 Paris
06 83 27 43 50



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *