Les anti-puces naturels

Les puces n’apprécient guère le vinaigre, le citron, la lavande, l’eucalyptus, la menthe, le romarin et l’arbre à thé. Plutôt que d’utiliser des anti-puces polluants et mauvais (voire mortels en grande quantité), remplacez les donc par des recettes naturelles !


Usage externe


– Le vinaigre


En prévention, à faire régulièrement à partir du mois d’avril jusque fin octobre, voire novembre (tout dépend du temps qu’il a fait en été et au début de l’automne).


Ajouter du vinaigre dans un bol rempli d’eau. Vous passerez avec un gant de toilette, que vous aurez humidifié préalablement avec l’eau vinaigrée, sur tout le corps de l’animal. Attention, pas sur les yeux, pas sur les babines, pas sur la truffe. Le haut de la tête, les oreilles côté extérieur, les joues et le reste du corps, sans problème. N’oubliez pas la queue de l’animal mais attention ne touchez pas à son anus ni à ses parties génitales. Veillez à ce que l’animal ne se lèche pas pendant quelques heures, surtout si c’est un chat car il aura tendance plus que les autres à vouloir le faire.


Utilisez cette méthode à l’extérieur si votre animal a déjà des puces car elles ne seront pas tuées mais sauteront ailleurs.


– Le shampooing maison


Mélanger à du shampoing normal, quelques gouttes d’huiles essentielles aux odeurs de citron, eucalyptus, menthe et romarin. Shampooinez puis rincez votre animal, tout simplement.


– Les huiles essentielles


L’huile essentielle de menthe


Il faut toujours les diluer et éviter les yeux et les parties génitales de votre animal. Mélangez 4 cuillères à soupe de vinaigre et quelques gouttes d’huiles essentielles de menthe. Ajoutez y quelques gouttes d’huiles essentielles de lavande ou bien d’eucalyptus.


Vous pouvez en déposer deux à trois gouttes aux endroits stratégiques du chat, c’est-à-dire au niveau de la nuque, sur le dessus de la tête, derrière les oreilles et sur l’échine vers la queue. Prenez bien soin de déposer la lotion sur la peau et non sur les poils : elle va pénétrer dans le sang et les puces partiront car elles n’aimeront plus le gout du sang de votre animal.

Usage interne


Pour l’usage interne, à mettre dans la gamelle : de la levure de bière que l’on trouve en cachet en grande surface. Il est possible d’utiliser de l’ail : il suffit d’en mettre dans la nourriture, et au cas où les animaux ne veulent pas manger on peut en trouver sous forme de gélules, toujours vendues en grande surface au rayon diététique.


Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *