Le « pet-sitting » ou la garde de vos animaux

C’est l’un des grands dilemmes de tout vacancier : que feront ses animaux en son absence ? Manque de place dans la voiture, pas d’accueil pour les animaux dans le gîte ou à l’hôtel… Il est souvent difficile de partir en vacances avec sa ménagerie. Quelles sont les solutions pour qu’eux aussi vivent de paisibles vacances ?


Les amis ou voisins


La famille, les amis et les voisins sont souvent là pour dépanner. Chacun y trouve son compte : quand viendra le temps de garder les enfants ou d’arroser les plantes pendant leurs vacances, vous vous y collerez, c’est donnant donnant après tout !


C’est la solution idéale mais ce n’est pas toujours possible. Certains vivent trop loin, partent en même temps que vous ou encore, vous rechignez à encombrer vos proches avec vos animaux.


Petites annonces sur internet


Passionnés de chats, amis des furets, inconditionnels des oiseaux… Les amis des animaux sont nombreux sur Internet et beaucoup proposent de garder vos animaux de compagnie pendant les vacances. La plupart le font gratuitement et d’autres demandent une compensation de quelques euros par jour. Pour éviter de tomber sur un mauvais gardien, tâchez de le rencontrer avant le grand départ.


En pension


Les pensions sont tenues par des professionnels. Généralement les chiens ou chats sont installés dans des « chambres », parfois à plusieurs selon leur caractère. Ils ont accès à un lit, des étagères, des jeux, et des griffoirs et cachettes pour les chats.


Le prix d’un tel accueil varie de 8 à 11 euros par jour pour les chats et 12 à 23 euros pour un chien (nourriture et litière comprises).


Certains hôtels pour animaux sont même équipés de webcams afin que leurs propriétaires puissent les voir d’où qu’ils soient.


Avant de confier votre animal


Assurez-vous qu’il soit bien vacciné et déparasité. Rencontrez les personnes et visitez les lieux où vous vous apprêtez à le laisser. Fournissez les médicaments et leur posologie si besoin.


Laissez lui sa couverture et ses jouets pour qu’il ait des repères familiers.


Et enfin … Partez l’esprit serein.


• Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *