Adoptez le furet, ce compagnon joueur

Au même titre que les serpents et mygales, le furet entre dans la catégorie des NAC, comprenez « Nouveaux Animaux de Compagnie ».


Un drôle de petit animal


Le furet vit environ 5 à 10 ans. C’est un petit animal au pelage blanc ou putoisé d’environ 50cm et de 1à 2 kg pour les mâles et seulement 600 à 900g pour les femelles. Très sociable, le furet est joueur et adore les câlins, il peut cependant se montrer dominateur et essayer de mordiller ceux qui se montrent peureux.


Vivre avec un furet


Il lui faut une cage, d’au moins 80cm de longueur, largeur et hauteur ou bien une pièce où vous le laisserez en liberté après avoir bien sûr écarté tout objet pouvant être dangereux ou fragile. En effet, les furets très curieux risqueraient de se blesser ou d’abîmer vos affaires personnelles. Laissez-lui des balles ou tuyaux avec lesquels il pourra s’amuser. Évitez le tissu si votre furet a tendance à le grignoter.


Le furet se montrera très joueur avec vous mais il appréciera aussi le calme et les câlins, surtout en vieillissant.


Un budget et du temps


L’achat d’un furet demande 75 à 180 euros. L’animal devra ensuite faire l’objet de vaccins et traitements contre les parasites et puces.


Ajoutez à cela le prix de la stérilisation des femelles et/ ou la castration des mâles (préférable pour éviter les mauvaises odeurs). Au total, il vous faudra investir près de 400 euros.


Puis viennent les achats liés à la vie courante : la cage (50 à 150 euros), la litière, la nourriture (des croquettes pour chatons), la vaccination à l’âge d’un an et les visites de routine chez le vétérinaire.Vous pouvez acheter un furet en animalerie mais également dans des refuges où ils ont déjà été vaccinés et pucés. Vous ne rembourserez alors que le prix de ces soins.


Outre les soins vétérinaires, il vous faudra consacrer du temps au jeu et câlins, et une fois par mois au bain.


Bien que cette boule de poil puisse en faire craquer plus d’un, la prise en charge d’un furet ne doit pas être un acte coup de cœur mais doit être mûrement réfléchi.


• Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *