Yoga : les postures de l’accouchement

Vos sensations de confort ou de gêne vous dirigent.

? La posture de la femme enceinte

Sur le dos, jambes écartées, en prenant les gros orteils avec les index, et surtout en gardant la tête au sol et la nuque étirée, voici une excellente posture pour celle qui a gardé sa souplesse (grâce au yoga !) jusqu’au dernier mois de sa grossesse. Surtout ne pas « forcer ». Cette posture vous aidera uniquement si elle se fait sans effort. Au moment des contractions, demandez au bébé de s’orienter vers le bas et visualisez l’axe vaginal pour le détendre, et l’ouvrir. Imaginez que le bébé se détache doucement de vous, que l’air circule autour de lui, et que, par l’axe vaginal, il est déjà relié à l’air extérieur. Vous pouvez alors reprendre la respiration vaginale pour mieux détendre le col de l’utérus. Celle-ci ne se fait pas uniquement au dernier moment. Les heures qui précèdent la naissance sont précieuses pour aller plus loin dans la prise de conscience de cet anneau, afin qu’il devienne souple et déformable lors du passage du bébé.


? La pince jambes écartées

Si la posture précédente est trop puissante, remplacez-la par une pince en position assise, jambes écartées. Prenez vos pieds avec les mains ou les chevilles pour visualiser et dialoguer avec le bébé comme dans l’exercice précédent. Si vous êtes très raide, asseyez-vous simplement sur le sol en plaçant le dos droit contre un mur y compris le sacrum, pour ne pas comprimer le ventre.


? La posture du ventre confiant

Allongez-vous sur le dos, avec un coussin (10 cm de hauteur) sous les fesses (pour les reins). Ainsi en extension, le corps réalise dans le repos la contre-posture de l’une des deux postures précédentes. Il est impératif de faire une contre-posture pour éviter les douleurs lombaires, pour une bonne irrigation de tout l’espace du bassin et des jambes. Dans la mesure où vous n’avez pas mal aux lombaires, mieux vaut allonger les jambes et les écarter légèrement pour créer une ouverture des aines qui libérera le passage du sang vers les jambes en plaçant éventuellement des coussins sous les genoux. Vos sensations de confort ou de gêne vous dirigent. Dans cette position, spécialement avec les jambes allongées, le ventre est long : vos organes internes et votre bébé ont plus de place. Changez de posture dès qu’elle cesse d’être agréable.


? Le chat et le chien

Mettez-vous « à quatre pattes ». Soumis à la pesanteur, votre ventre pèse de tout son poids vers le bas. Cette pression vers le sol crée des dépressions internes. Pour certaines femmes, cette position permet de passer le cap de certaines séries de contractions en percevant moins de gêne. Essayez, bougez , changez. Écoutez votre corps. Pour continuer à libérer votre corps et le bébé, vous pouvez inspirer en creusant le dos et expirer en l’arrondissant. Cet échauffement du bassin par une alternance d’antéversion et de rétroversion prépare au moment de l’expulsion la grande rétroversion qui amènera le bébé à mieux se positionner dans l’axe vaginal.


? La marche avant… Mais aussi arrière

Depuis des siècles, toutes les femmes savent que, pour aider les bébés à descendre, il faut marcher ! Mais pour inverser les prises d’appui sur votre corps, par le jeu des muscles agonistes et antagonistes, essayez la marche arrière. Alternez avant et arrière. Pour certaines femmes, c’est magique.



? Lire aussi Quand le yoga réinvente la naissance


• Alain Delaporte-Digard, pour www.sereni.org

 



Alain Delaporte-Digard
Pendant ses nombreux tours du monde, Alain Delaporte-Digard a développé une connaissance de l’être dans sa globalité, une compréhension du fonctionnement du corps et de ses blocages, un savoir-faire amenant au savoir-être.
Il a créé avec sa femme Josiane une méthode pour réguler les flux dans le corps, la bioRégulation. Il continue à créer des SPA dans le monde entier (Giorgio Armani à Tokyo, le nouveau paquebot France, …, SPA en Azerbaidjan et au Maroc en cours)

Alain consulte dans son cabinet
Sereni SPA
16 rue de Marignan 75008 Paris
01 42 09 54 69



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *