Ces animaux maîtres du temps

D’Élisabeth Báthory surnommée la « Comtesse sanglante » qui se serait baignée dans le sang de ses victimes pour garder sa jeunesse à nos contemporains accros au botox, rester jeune et traverser les époques fait rêver certains. Si les humains n’ont pas encore trouvé de solution miracle, d’étranges animaux semblent avoir percé le mystère de la jeunesse éternelle.

 
 
Méditation, yoga, nourriture équilibrée, sport…pour garder la santé certains animaux n’ont pas besoin de nos activités pour traverser les époques sans prendre une ride ! Voici un florilège des espèces à la longévité impressionnante.

 
 

Le homard

 

Un homard.
Un homard.

Alors que la plupart des espèces s’affaiblissent en vieillissant, le homard se renforce au fil des années. Grâce à la duplication infinie et automatique de ses tissus, il devient chaque année un peu plus gros et plus fertile.

 
 

Le planaria

 

Le planaria.
Le planaria.

Vivant en eau douce, le planaria est un vers plat qui se régénère automatiquement pour lutter contre le vieillissement. Et ne pensez pas le tuer en le mutilant car tout ce qu’on lui coupe repousse ! Une prouesse qui fait de lui un être quasi indestructible…

 
 

Le tardigrade

 

Le tardigrade.
Le tardigrade.

Animal invertébré, le tardigrade possède une caractéristique imaginée dans de nombreux films de science-fiction : il est capable d’entrer dans un état de non-vie pendant plusieurs années, comme s’il se faisait cryogéniser. Certains tardigrades ont ainsi été dans un état de mort clinique pendant près de 120 ans! Cette technique leur permet d’attendre tranquillement un changement de l’environnement qui le rendra plus confortable. En plus de cette caractéristique impressionnante, le tardigrade est incroyablement résistant aux radiations, aux produits toxiques, à la déshydratation et aux températures extrêmes (entre 150° et -272°).

 
 

Les éponges hexactinellides

 

Une éponge hexactinellide.
Une éponge hexactinellide.

Les éponges hexactinellides ou « éponges de glace » peuvent vivre jusqu’à 15 000 ans. Des biologistes marins ont même trouvé un spécimen vieux de 23 000 ans dans une baie profonde de l’océan austral. Grâce à l’eau coincée à l’intérieur de ces éponges préhistoriques les scientifiques découvrent des secrets du passé de notre planète.

 
 

La palourde Arctica islandica

 

La palourde Arctica islandica.
La palourde Arctica islandica.

Vivant dans le nord de l’océan Atlantique, la palourde Arctica islandica est l’une des espèces animales à la longévité record. On peut estimer son âge grâce à ses anneaux de croissance présents sur son coquillage, un peu à la manière dont on devine l’âge d’un arbre. L’une d’entre elles, prénommée Ming, aurait même vécu 507 ans !

 
 

La tortue

 

Une tortue géante des Galapagos
Une tortue géante des Galapagos

Si la tortue est représentée par sa lenteur, elle est également connue pour sa longévité. D’illustres tortues ont confirmé cette réputation comme la tortue des Seychelles, Adwaita, morte à 250 ans. Tu’i Malila, une tortue étoilée de Madagascar, a vécu quant à elle jusqu’à 190 ans, tandis que la tortue géante des Galapagos, Harriet, a presque atteint les 175 ans.

 
 

La reine du temps, la méduse immortelle !

 

Le Turritopsis Dohrnii

 

Le turritopsis Dohrnii, plus connu sous le nom de la « méduse immortelle ».
Le turritopsis Dohrnii, plus connu sous le nom de la « méduse immortelle ».

Le turritopsis Dohrnii, plus connu sous le nom de la « méduse immortelle », est une petite créature d’environ 1 centimètre de diamètre qui ne meurt jamais. Encore plus impressionnant, elle peut même rajeunir ! Pour cela, elle remplace ses anciennes cellules par de nouvelles et devient ainsi « immortelle ». En théorie, le Turritopsis Nutricula vit jusqu’à ce qu’un évènement ou un élément externe le tue.

 
 

Tout comme la tortue ou la palourde, il existe de nombreuses espèces à la longévité impressionnante. De la baleine boréale au poisson Koï en passant par le requin pèlerin, les humains n’ont pas fini de jalouser ces espèces aux caractéristiques incroyables !

 
 

Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *