Les effets du rire sur votre corps


Rire est un exercice puissant mettant en marche les trois grands systèmes du corps : le système respiratoire, le système circulatoire et le système nerveux. Il stimule aussi le système digestif et immunitaire.


Rire, c’est respirer

La pression exercée sur ces organes puis le relâchement qui s’ensuit, crée une forme de massage comme pourraient le faire des mains d’un masseur qui pétrissent les tissus.



Pour rire, il faut expirer puissamment. Or une forte expiration déclenche une inspiration réflexe créant une oxygénation plus profonde du corps. Quand vous manquez d’air, riez. Cette pratique se révèle excellente pour les asthmatiques. En cas de bronchite, le rire nettoie les bronches et augmente le passage de l’oxygène réparateur dans les tissus pulmonaires. L’action de rire aide les personnes ayant une petite capacité respiratoire.


Les poumons sont un des quatre organes d’élimination. Dans le rire, l’expiration forte compresse le corps et chasse un maximum d »air résiduel dans les poumons. Avec cette compression, la fonction d’élimination des poumons augmente : le gaz carbonique issu du métabolisme est chassé puissamment, ainsi que des mucus et autres déchets.


Le rire s’assimile à un exercice respiratoire bien connu en yoga, nommé Kapalabhati. En chassant fortement l’air par une série d’expirations puissantes et courtes, les impuretés du corps sont envoyées vers les émonctoires, reins, foie, poumons et peau. Le gaz carbonique sort sous pression du corps, pour laisser la place à un bon oxygène régénérant lors de l’inspiration suivante.


Rire, c’est compresser le ventre



Cet effort d’exhaler l’air crée des pressions dans le ventre. Le diaphragme descend vers le bas et compresse les organes situés dans l’espace intra-abdominal pour le grand bonheur de nombreux organes, surtout ceux qui se situent juste en dessous de ce diaphragme ; foie, vésicule biliaire, rate, pancréas, estomac. La pression exercée sur ces organes puis le relâchement qui s’ensuit, crée une forme de massage comme pourraient le faire des mains d’un masseur qui pétrissent les tissus.

Rire, c’est tendre certains muscles pour mieux les relaxer



Certes, l’action de rire est un effort certain, mais ensuite les muscles acceptent plus naturellement de se détendre.
Il en est de même des réactions spontanées du corps, comme un étirement, un bâillement, qui sont des réactions à un trop-plein de tensions, une manière de faire lâcher le stress, les crispations musculaires ou la fatigue de façon immédiate.

Rire pour diminuer la douleur



Autant qu’une séance de relaxation, le rire (par la détente qui suit) permettrait de réduire le niveau de douleur dans un corps. Le rire réduit les tensions musculaires, mais aussi la pression du système nerveux sur les organes. Une zone moins tendue devient moins douloureuse.

Rire pour augmenter ses défenses immunitaires



En riant, il semblerait (depuis certaines études à confirmer) que les taux d’immunoglobulines et de cortical augmentent de façon significative. Or, en effet, les immunoglobulines G composent la majorité de nos anticorps en circulation.


Rire comme loisir



Il existe maintenant des associations et des clubs du rire où il est possible de se faire plaisir et de bien vivre. Osez franchir la porte pour votre plus grand bien.

Rire en milieu hospitalier



Les clowns thérapeutiques ont fait leur apparition depuis quelques années. Ils agissent surtout auprès des enfants avant une opération qui les inquiètent, et auprès des personnes âgées qui retrouvent ce rire qu’ils avaient oublié. N’oubliez pas que vous riez de moins en moins au fil des ans. Peut-être par manque d’entraînement aussi.


Même si le rire n’est pas spontané, mais créé artificiellement, ses effets sont simples et directes pour le corps. Si en plus, le rire jaillit naturellement sur une situation drôle, les effets psychologiques seront encore plus profonds.

Rire, c’est bon à tout âge



Rire fait du bien pour les enfants, pour les stressés du travail ou pour les personnes âgées. C’est une merveille au service de votre santé physique, mais aussi émotionnelle et mentale. Abusez, abusez, il vous en restera toujours quelque chose.


Alain Delaporte-Digard pour www.sereni.org

 



Alain Delaporte-Digard
Pendant ses nombreux tours du monde, Alain Delaporte-Digard a développé une connaissance de l’être dans sa globalité, une compréhension du fonctionnement du corps et de ses blocages, un savoir-faire amenant au savoir-être.
Il a créé avec sa femme Josiane une méthode pour réguler les flux dans le corps, la bioRégulation. Il continue à créer des SPA dans le monde entier (Giorgio Armani à Tokyo, le nouveau paquebot France, …, SPA en Azerbaidjan et au Maroc en cours)

Alain consulte dans son cabinet
Sereni SPA
16 rue de Marignan 75008 Paris
01 42 09 54 69



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *