Boris Grebenshikov, entre musique et spiritualité

Chanteur et guitariste rock né en Russie en 1953, Boris Grebenshikov est aujourd’hui considéré comme une figure culte de la culture russe, y compris par les plus jeunes. Le groupe musical Aquarium qu’il fonde il y a presque 40 ans publie près d’une cinquantaine d’albums, dont des compositions qui seront interdites sous le régime communiste.




Boris est l’auteur de la grande majorité des chansons d’Aquarium, il est très connu pour l’intérêt particulier qu’il porte à la culture indienne et pour la philosophie bouddhiste qui se manifeste clairement à travers les textes et parfois même dans les mélodies de ses chansons. Il se rend souvent au Tibet, et plusieurs écoles bouddhistes sont aujourd’hui présentes en Russie grâce à son aide financière et spirituelle. Grebenchikov a traduit plusieurs livres de son maître Chki Nima Rinpoché et les a adapté pour un lectorat russe. Il a également connu le guru indien Chinmoy Kumar Ghose, très engagé dans la lutte pour la tolérance religieuse. Conjointement, ils organisent un concert à l’ONU (Grebenshikov est accompagné des élèves de Chinmoy Kumar Ghose), ainsi qu’à Londres. Il participe également à un concert organisé à l’occasion de l’anniversaire du Dalai-Lama en 2005, et est publiquement remercié par son représentant.


Pourtant Grebenshikov se dit orthodoxe et va à l’église quotidiennement. Lorsqu’on l’interroge, il dit ne croire en rien mais en savoir beaucoup, car il vaut mieux savoir que croire. Selon lui, Dieu commence là où s’arrête l’image que nous avons de lui. Nombreux sont les admirateurs – toutes générations confondues – à admettre s’être tourné vers la religion sous l’influence des chansons de Grebenshikov.


Il joue également dans une dizaine de films russes et le film américain « The Long Way Home » (1989) qui reprend ses chansons, et participe à la réalisation d’un dessin-animé. En 2003 il obtient un prix de l’État pour sa contribution dans le développement de la culture et de la musique.


• Lada Dibrova, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *