Huiles essentielles et aromathérapie

02/08/2011


Huiles essentielles amincissantes, antirides, anti-inflammatoires, antidépressives, antibactériennes, aphrodisiaques, sédatives, diurétiques, cicatrisantes… Les huiles essentielles font tout  ! Comment s’y retrouver puisqu’il en existe des centaines ?



L’huile est un produit entièrement naturel que l’on extrait à partir de fleurs, de feuilles, de racines ou de graines.

De la plante à l’huile essentielle

 

L’huile est un produit entièrement naturel que l’on extrait à partir de fleurs, de feuilles, de racines ou de graines. L’essence que l’on a extrait est distillée et devient alors ce que l’on appelle « huile essentielle ».

« Pure et naturelle »



Une huile essentielle dite « pure et naturelle » garantit que l’huile provient uniquement de la plante indiquée sur l’étiquette : elle n’a pas été mélangée, coupée avec d’autres molécules ou d’autres huiles. Elle ne contient aucun corps gras.

Comment agit-elle ?



Elle sera transportée par le système sanguin (quelle que soit la façon de l’utiliser). Contrairement aux médicaments elle ne reste pas dans l’organisme mais sera expulsée par l’urine, les selles, la sueur ou l’expiration. Les huiles essentielles sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes.

De multiples utilisations…



L’utilisation médicale des huiles essentielles est appelée aromathérapie. Certaines huiles se boivent, certaines peuvent être utilisées dans la cuisine pour donner du goût, pour faire des massages, pour parfumer son bain…


On trouve de nombreuses recettes d’huiles essentielles qui varient selon l’utilisation que l’on veut en faire.


Dans l’atmosphère


On peut diffuser les arômes des huiles en mettant quelques gouttes sur un mouchoir ou une pomme de pain ou encore sur un rond en céramique placés sur une ampoule (on en trouve pour 2 euros) ou dans un brûle parfum.


On peut inhaler les huiles essentielles en versant quelques gouttes dans un bol d’eau bouillante.


Il est également possible d’utiliser une bougie : allumer la bougie quelques minutes puis l’éteindre, verser quelques gouttes d’huiles essentielles sur la cire chaude et rallumer la bougie. L’inconvénient est que ces différentes méthodes, bien qu’elles permettent de diffuser les senteurs des huiles essentielles, détruit leurs vertus thérapeutiques.


Seul le diffuseur électrique est capable de conserver toutes les vertus des huiles. C’est le système le plus onéreux puisqu’il faut compter entre 50 et 150 euros pour l’achat du diffuseur.


Voie orale


L’usage interne ne doit pas être prolongé sans raison valable : il dure au maximum 12 jours.


Il est nécessaire de mélanger les huiles essentielles dans un solvant naturel comme l’huile, l’alcool, le miel… On compte environ 1 goutte par tranche de 10kg de poids corporel. Attention, certaines huiles sont toxiques, il est nécessaire de bien se renseigner, par exemple auprès de son pharmacien avant de démarrer une cure.


Les huiles peuvent également s’utiliser en cuisine, par exemple pour ajouter du goût dans une sauce. Dans ce cas il est préférable d’utiliser des huiles bio.


Par massage ou dans le bain


On peut utiliser des huiles essentielles mélangées à l’eau du bain et également en ajouter dans une huile de massage. Selon l’effet désiré, on peut choisir une huile différente : antistress, tonifiante, amincissante etc…


Le site www.info-massage.com détaille l’action de chaque huile essentielle selon les besoins de chaque personne. Thérapeutiques ou pour le plaisir, les huiles essentielles sont pleines de surprises… à vous de les essayer !


Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *