Apprivoiser le stress en pleine conscience

MBSR : Mindfulness Based Stress Reduction veut dire pratique de la pleine conscience pour apprivoiser le stress, gérer les douleurs, la dépression ou l’angoisse. Son aspect préventif et thérapeutique aide à retrouver bonne santé et bien-être.


Objectif: Cette méthode qui a bénéficié 18,000 personnes aux USA depuis 25 ans est l’objet de maintes recherches approfondies pour la prévention et guérison des troubles et douleurs dus au stress. Le programme est recommandé pour:

– réduction de stress (travail, famille, maladie
– douleurs chroniques
– dépression
– angoisse et panique
– trouble du sommeil et de l’alimentation
– maux de tête
– dépendance au tabac
– fatigue générale


La méthode MBSR
La méthode MBSR a été développée il y a 25 ans par Jon Kabat-Zinn, Docteur en biologie moléculaire à l’université de MIT (Massachusetts Institute of Technlology) où il fit des recherches avec le prix Nobel Salvator Luria. Jon Kabat-Zinn définit la mindfulness (pleine conscience) comme étant « la prise de conscience qui se développe en prêtant attention de façon délibérée au moment présent sans jugement de valeurs ».


Plus de 250 cliniques à travers le monde pratiquent aujourd’hui cette méthode, dont l’efficacité est reconnue scientifiquement, pour lutter contre un grand nombre de troubles tels que la dépression et le stress.

Cette méthode vous permettra de reconnaître et de gérer votre stress, d’apprendre à vous détendre, à réduire la tension physique, la peur et la douleur.


« Le champ d’expériences où peut s’appliquer la pleine conscience est si vaste (incluant les sensations, perceptions, impulsions, émotions, pensées mais aussi la parole, les actions et les relations) qu’il peut énormément aider ceux qui souffrent de difficultés émotionnelles.

C’est la convergence d’une part, des dernières théories expliquant les effets des thérapies cognitives, et d’autre part, de l’approche mind-fulness – qui voit les pensées comme des pensées, des évènements dans le champ de la conscience indépendamment de leur contenu et de leur « charge » émotionnelle sans essayer de les changer, de les remplacer par d’autres pensées, ou de résoudre quoi que ce soit, et qui invite plutôt à les observer avec Équanimité… »

Jon Kabat-Zinn`


• Anne Soulet pour www.sereni.org
www.mbsr-nimes.com

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *