Rouge à lèvres artisanal… Je le veux bien !

Le rouge à lèvres, c’est un peu l’accessoire fétiche de beaucoup de femmes.


Au début du XVIIe siècle, on utilisait un mélange de jus de raisin et de suc d’orcanette pour se rougir les lèvres.

Symbole ultime de féminité pour certains, accessoire de mode pour d’autres, le rouge à lèvres est utilisé depuis l’Antiquité par les femmes désireuses de mettre en valeur leurs lèvres. Au début du XVIIe siècle, on utilisait un mélange de jus de raisin et de suc d’orcanette pour se rougir les lèvres. Aujourd’hui encore, le bâton de rouge à lèvres et encore appelé « raisin« .

Voici quelques petites astuces pour conserver son rouge à lèvres, et même s’en fabriquer un à son goût !


Un rouge artisanal

 

Ingrédients :

Cire végétale ou cire de ruche (donne au rouge à lèvres sa consistance) (1/2 cuillère à café de chaque)
Liant, pour la brillance et l’étalement (huile végétale de ricin ou substitut de lanoline) (1/2 cuillère à café)
Pigments et micas, pour la couleur et pour refléter la lumière


Ustensiles :

– 1 moule pour rouge à lèvre en silicone ou un récipient avec un couvercle fermé
– 1 petite spatule pour enlever l’excédent
râpe


Attention, l’hygiène est impérative dans la préparation de cosmétique. Veillez à bien stériliser vos ustensiles, à nettoyer et désinfecter vos mains, ainsi que votre espace de travail.


– Râper la cire et la faire fondre dans un bain-marie, ou placer la cire dans un micro-ondes pendant environ trois minutes.
– Lorsque la cire est fondue, ajouter le liant petit à petit.
– Bien mélanger et ajouter les matériaux de couleurs (pigments et micas)
– Chauffer le mélange jusqu’à ce qu’il commence à épaissir
– Verser ce mélange dans le moule ou le tube en silicone et laisser refroidir.


Quand y’en a plus, y’en a encore…

 

Le problème du rouge à lèvres, c’est qu’on ne peut souvent plus s’en servir, même quand il reste de la matière. Afin de palier ce petit gaspillage, voici une astuce pour le conserver jusqu’au bout :

– A l’aide du manche d’une cuillère ou d’un pinceau, enlever les restes des rouges à lèvres et les mettre ensemble dans un récipient allant au micro-ondes.

– Faites chauffer cette préparation à basse température pendant une minute.
– Mélanger la préparation et renouveler l’opération jusqu’à ce que la pâte devienne très liquide.
– Remuer jusqu’à ce que la pâte soit très homogène.
– Transvaser le liquide dans un pot, de type baume à lèvres.
-Laisser refroidir une nuit au réfrigérateur.

Si le lendemain, la consistance ressemble à un rouge à lèvres, vous pouvez l’utiliser, sinon, il faudra la remettre au froid quelques heures.

• Élise Lambert, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *