La pomme de terre


Introduite d’abord en Espagne sous le nom de “patata”, elle se diffuse timidement vers l’Italie et les états pontificaux qui la prénomme “taratouffli” (petite truffe), puis vers le sud de la France et l’Allemagne. C’est à Saint-Alban d’Ay, en Ardèche, que la plante produisant les tubercules de pommes de terre, aujourd’hui encore appelés « Truffoles » (du patois « las Trifòlas ») aurait été cultivée pour la première fois en Europe, vers 1540.Gemse 232


Elle fait une seconde entrée en Europe au milieu du 16ème siècle, cette fois-ci par l’Angleterre où l’a ramené l’aventurier Raleigh. Et c’est d’Angleterre qu’elle partira coloniser l’Amérique du Nord. Elle est introduite en France dès le début du 16ème siècle, au sud par Olivier de Serres, sous le nom de « cartoufle » et par l’est, par Charles de l’Escluze.


Si elle s’implante assez rapidement dans la plupart des pays d’Europe, grâce, si l’on peut dire à la guerre de Trente Ans qui les ravage à partir de 1618, elle est longtemps boudée en France, et réservée à l’alimentation des animaux.

Antoine-Auguste Parmentier,
le promoteur de la pomme de terre


Et ce n’est qu’au 18ème siècle, grâce à la ténacité et l’ingéniosité d’Antoine-Augustin Parmentier, pharmacien aux armées, que ses qualités sont enfin reconnues. Parmentier avait pu apprécier les vertus nutritives de la pomme de terre pendant qu’il était en captivité en Prusse. Il les recommande donc pour résoudre le problème des famines endémiques qui ravageaient encore la France à cette époque. Il va plus loin encore en plantant des champs de pommes de terre aux alentours de Paris et en obtenant du roi qu’ils soient gardés le jour seulement par des soldats. La nuit, attirés les habitants dérobent les précieux tubercules et en assurent ainsi la publicité.


Le couronnement de l’action promotionnelle de Parmentier est le dîner qu’il offre au roi et à la reine en 1785 et au cours duquel ne sont servis que des plats comportant des pommes de terre.


Son implantation ne fait ensuite que progresser en France et en Europe, puis dans le monde entier. Son importance était devenue telle qu’en Irlande, vers 1850, une attaque de mildiou, et l’attitude des Anglais, provoqua la mort d’un million de personnes et l’émigration en Amérique d’un million d’autres.


Surprenante de diversité


Dès son arrivée en Europe, la pomme de terre surprend par la diversité de ses formes et de ses couleurs. Les variétés rouges sont les premières à entrer par l’Espagne, tandis que les jaunes arrivent par l’Angleterre. Les botanistes travaillent à leur amélioration et leur nombre se multiplie rapidement.


Parmentier en cite une quarantaine en 1777 et en 1846, un premier catalogue en recense 177. C’est Henry de Vilmorin qui procède le premier à leur classification dans la seconde moitié du 19ème siècle. Il retient trois catégories, selon leur forme : les Patraques, sphériques, les Parmentières, ovoïdes, et les Vitelottes, cylindriques ! Il y ajoute rapidement des critères de germes et de fleurs et son célèbre catalogue de 1881 signale 630 variétés, pour la plus grande part nouvelles, tant le renouvellement est déjà rapide.


Les pommes de terre sont, après le riz, le blé et le maïs, la quatrième denrée alimentaire la plus cultivée au monde, et elles constituent ainsi un aliment de base dans les diverses cultures culinaires de notre planète. Elles sont non seulement délicieuses et faciles à préparer, mais aussi très nutritives. Nous allons donc vous faire découvrir quelques-uns des bienfaits des pommes de terre pour la santé !


Elles vous aideront à perdre du poids

Vous essayez de perdre du poids ? Les pommes de terre contiennent des hydrates de carbone et des nutriments complexes. Cela signifie que, loin d’être contre-indiquée lors d’un régime amaigrissant, la pomme de terre, qui n’apporte que 26 calories, est un aliment à privilégier si l’on utilise un mode de cuisson approprié. Cet aliment a également un indice glycémique bas qui donne la sensation d’avoir l’estomac plein plus longtemps et vous permet de résister aux tentations.


Elles diminuent le stress


Les pommes de terre sont extrêmement riches en vitamine B6, une substance nécessaire à la rénovation cellulaire et qui contribue au maintien d’un système nerveux sain et d’un état Aus liebe zur Landwirtschaftd’esprit équilibré. Seuls 100 g de pommes de terres cuites au four contiennent 21%t de l’apport journalier recommandé de cette vitamine. De plus, les pommes de terre produisent une hormone denommée GABA (acide gamma-aminobutyrique), qui peut permettre de réduire le stress et aide le cerveau à se détendre, facilitant ainsi le sommeil.


Elles font baisser l’inflammation


Si vous souffrez d’inflammation chronique, interne ou externe, il vous convient de tirer parti des bienfaits des pommes de terre pour y faire face. La composition d’une pomme de terre au four est légère et facile à digérer, et permet de soulager un système digestif irrité. Pour calmer toutes sortes d’inflammations externes, il suffit de frotter la zone affectée avec un morceau de pomme de terre crue (ceci est aussi valable pour les ulcères de la bouche).


Elles améliorent les fonctions cérébrales


Inclure les pommes de terre et leurs bienfaits dans notre alimentation a une action positive sur notre niveau d’activité et sur notre santé en général. Les quantités élevées de cuivre et de fer qu’elles contiennent stimulent l’activité du cerveau. Préparer une pomme de terre au four (avec la peau) et sans sel peut améliorer la mémoire. Le manganèse, le potassium et les vitamines B6 et C sont tous connus pour leur action bienfaisante sur les fonctions cérébrales, tandis que les centres nerveux répondent de manière positive aux acides gras et aux acides aminés qui se trouvent dans les pommes de terre !


Elles soulagent les calculs rénaux


Un taux élevé d’acide urique dans le sang est la cause principale de la formation de calculs rénaux. Les personnes qui en souffrent peuvent tirer beaucoup d’avantages de la consommation de la peau de pomme de terre, car elle représente une bonne source de nutriments comme le cuivre, le manganèse, le potassium et la vitamine B.


Elles contribuent à maintenir l’intestin en bonne santé

La pomme de terre est un aliment riche en fibres et l’un des meilleurs ingrédients à utiliser avec modération. Une seule pomme de terre au four procure presque 12% de l’apport journalier recommandé de fibres, un pourcentage similaire à celui fourni par les farines complètes, les pâtes et les céréales.

 

Si vous désirez tirer le plus grand parti des bienfaits des pommes de terre, mangez-les bouillies ou au four, avec leur peau de préférence car celle-ci contient des fibres, des flavonoïdes et autres nutriments essentiels. Évitez, dans la mesure du possible, de consommer les pommes de terres frites ou cuites dans de l’huile, car la graisse dans laquelle on les prépare obstrue les artères et constitue un apport calorique très élevé, ce qui est mauvais pour la santé.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *