Régime méditerranéen : consommez sans modération ?

Méditerranéen pour certains, crétois pour d’autres, le célèbre régime est avant tout une façon saine de s’alimenter. Mais en quoi consiste-t-il vraiment ? Quels sont ses bienfaits ? Sereni se penche sur une culture alimentaire incontournable.

 
 

Les bienfaits du régime méditerannéen. Image du domaine public.

Les bienfaits du régime méditerranéen. Image du domaine public.


 

Depuis la recherche menée par Ancel Keys intitulée The Seven Countries Study dans les années 1950, la liste des bienfaits du régime méditerranéen ne cesse de grandir. Il ne s’agit pas d’un régime minceur à proprement parler mais d’habitudes alimentaires saines, d’un équilibre culinaire. Le régime méditerranéen privilégie les légumes et les fruits (cuits ou crus), les céréales, l’huile d’olive et l’huile de colza, la salade, l’ail et l’oignon, le riz complet et les poissons maigres (évitez les poissons d’élevage et les poissons gras, largement exposés aux pesticides). Si les produits transformés et la viande rouge sont à éviter, les épicuriens seront ravis d’apprendre que les fromages de chèvre et de brebis ainsi que le vin ne sont pas boycottés ! Outre le plaisir de manger ces produits, le régime méditerranéen est largement reconnu pour ses bienfaits. Depuis le 16 novembre 2010, la « diète méditerranéenne » est inscrite sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité par l’UNESCO comme un « ensemble de savoir-faire, connaissances, pratiques et traditions ». Cette inscription concerne quatre communautés reliées par le même patrimoine culturel (Cilento en Italie, Coron en Grèce, Soria en Espagne et Chefchaouen au Maroc) ainsi que trois pays (Chypre, Croatie et Portugal).

 
 
Des vertus diversifiées

 

Si Ancel Keys fut l’un des premiers à démontrer publiquement les bienfaits du régime méditerranéen, de nombreux confrères l’ont rapidement suivi. Parmi eux, le professeur Serge Renaud et son étude intitulée The Lyon Diet Study publiée le 11 juin 1994. Cette recherche montrait que les sujets ayant déjà été victimes d’un infarctus avaient un taux d’accidents vasculaires cérébraux et d’infarctus réduit de 75 % lorsqu’ils adoptaient le régime méditerranéen. Notons au passage que les Crétois qui conservent ces habitudes alimentaires maintiennent aujourd’hui encore le taux le plus bas de mortalité cardiovasculaire au monde ! Le régime méditerranéen permet également de réduire le risque de cancer et d’augmenter l’espérance de vie. De plus, de nombreux aliments présents dans l’alimentation méditerranéenne sont riches en vitamine C et E, qui s’avèrent être de très bons antioxydants. Et s’il est un atout indéniable pour lutter contre l’obésité, le régime méditerranéen peut également être d’une grande aide pour perdre ses kilos superflus. Une étude publiée en juin 2016 dans la revue médicale britannique The Lancet Diabetes and Endocrinology montre que le régime méditerranéen a le même effet sur le poids qu’un régime pauvre en graisses.

 
 

Prêt à l’adopter ?

 

Si les aliments de base du régime méditerranéen possèdent de nombreuses vertus, c’est leur mélange qui les rend vraiment bénéfiques à la santé. C’est en combinant ces habitudes alimentaires à des activités physiques régulières qui font du régime méditerranéen un mode de vie sain et équilibré. Cependant, il est important de noter que le régime méditerranéen est issu de pays où le soleil et la vitamine D sont souvent au rendez-vous. Il est donc indispensable d’intégrer cette caractéristique à son lieu d’habitation.

 
Bon pour la santé, facile à suivre, agréable pour les papilles, le régime méditerranéen a tout pour séduire !

 
 
Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 
 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *