Qu’est ce qu’un régime qui marche ?


Le sempiternel régime avant l’été vient remplir les colonnes des magazines féminins. Avec le soleil vient l’exposition des corps dorés et minces. Sur le papier.


A trop chercher de régime miracle, on ne sait plus trop à quel « Saint-minceur » se vouer.

Un régime qui marche c’est un régime qui respecte notre corps et notre esprit.

Le régime Dukan, Californien, Slim-Data, Weight-Watcher, Acide-base ou même « au citron »… Tous ces régimes ont leurs fidèles adeptes, et aussi leurs détraqueurs. Peut-être parce qu’un régime doit avant tout être personnalisé et adapté à la personne. Sans doute la vraie question serait : que voulons-nous vraiment ? Pourquoi voulons-nous maigrir ? Rares sont les personnes satisfaites de leurs poids, de leurs apparences. Trop fines, trop grosses, trop de hanches, pas assez de poitrine… Ces défauts deviennent si obsédants qu’ils deviennent parfois la préoccupation majeure des personnes concernées. Et les filles ne sont pas les uniques concernées.

Un régime, mais pourquoi faire ?

Presque tout le monde a déjà essayé au moins une fois dans sa vie de contrôler son alimentation. Pour prendre du muscle, perdre du poids, s’affiner, les raisons sont diverses. Mais pourquoi infliger ces diktats à nos corps ? Nous n’essayons pas de penser tous de la même manière, d’agir de manière identique aux autres ou de faire tout ce que notre voisin fait. Et pourtant nous visons tous les mêmes idéaux de beauté physique. Le poids des apparences n’a jamais été aussi pesant que dans nos sociétés actuelles. Alors sans tomber dans le manichéisme, être pour ou contre le régime, il faudrait essayer de chercher d’abord ce qui nous pousse véritablement à vouloir changer notre corps. Un régime ce sont les règles d’alimentation que l’on s’impose. On peut avoir un régime végétarien, faire un régime à base de protéines, de fruits, de pain… Le régime on en a tous un, sans s’en rendre compte et sans même le nommer. Cela dit, « faire un régime » pour perdre du poids, est la forme la plus courante du régime. Sans avancer de recettes miracle, ni de planning tout préparé, pensez quand même à vous poser les bonnes questions avant de commencer.

Un régime qui me va

Pourquoi entamer un régime ? Parfois il est nécessaire de faire un régime lorsque notre poids peut jouer sur notre santé. Lorsque nos articulations, notre respiration, notre système digestif sont en danger à cause de notre poids, il convient de prendre des mesures pour y remédier. Plus que le simple esthétique, c’est la santé qui est en jeu. Mais on peut aussi vouloir perdre quelques kilos, sans forcément être déjà en mauvaise santé. Il faut se demander si l’on mincit pour soi, pour le regard des autres, ce qu’on pense qu’un nouveau corps pourrait nous apporter. Souvent on pense qu’avec quelques kilos en moins on se sentira mieux, qu’on fera les choses plus facilement, que les autres nous aimerons plus. C’est souvent l’arbre qui cache la forêt. Certes, la perte de poids peut permettre à certaines personnes de retrouver une estime de soi, de redémarrer sur un nouveau pied. Mais il ne faudrait pas confondre malaise intérieur et prendre le corps comme souffre-douleur et exutoire de nos problèmes. C’est d’ailleurs souvent de cette manière que le poids devient alors une obsession et qu’il vire bien souvent à de véritables maladies que sont l’anorexie et la boulimie… Je perds un kilo, puis deux, et encore trois, et je ne peux plus m’arrêter. Le régime peut néanmoins être un objectif précis qui peut alors être une véritable motivation. Il n’y a donc pas de régime à proprement parler qui marche de manière univoque pour tout le monde. Il faut se demander pourquoi on fait un régime, si l’on veut perdre pour l’été, ou durablement, et surtout… avoir beaucoup de volonté. Et si l’on est prêt, voici quelques astuces pour mincir avec plaisir.

Je suis un régime donc je mange

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, régime n’égale pas privation. Le corps est comme une voiture, il a un moteur, avec un besoin de carburant pour marcher. Le carburant c’est ce que nous mangeons, et si nous ne mangeons plus, nous n’avançons plus.


1) Manger.

Les repas, sont généralement des moments que l’on partage, ce sont des moments conviviaux où l’on retrouve ses proches autour de la table. S’empêcher de manger c’est se marginaliser et se priver de bons moments entre amis et famille. Alors il n’est pas nécessaire de mettre toute la maisonnée au régime céleri-carotte, mais il est certain qu’à plusieurs, un régime est souvent mieux tenu et plus efficace. On se soutient, on s’encourage et on s’évite les faux pas. « Tu te ressers pas de brownie ? « … »Allez, moi non plus… » Le mimétisme, a parfois du bon dans un régime ! Il ne faut pas pour autant obliger son entourage à suivre son régime, le but n’est pas de créer une « compétition » des kilos en moins, juste de s’entraider, et d’être plus forts à plusieurs.


2) Prendre son temps.

En plus de prendre son temps durant les repas (un snack debout entre deux dossiers, ne sera pas bien assimilé par le cerveau, et bonjour le grignotage entre les repas ! ) n’oubliez pas que perdre des kilos trop vite, c’est s’assurer de reprendre le double très vite. On estime qu’une perte de 1,5 kilo par semaine est raisonnable, autrement il engendre forcément des carences alimentaires, de la fatigue… Alors mangez si possible assis, mâchez bien et prenez votre temps. Les repas sont les meilleurs moments de la journée !


3) Courez, marchez, sautez.

On ne le dira pas assez mais l’activité sportive est évidemment complémentaire aux bonnes habitudes alimentaires. Pas besoin de faire un marathon toute les semaines ou de soulever trois tonnes de fontes. L’idée n’est pas tant de devenir champion de natation en une semaine, mais plutôt de s’habituer à faire de l’exercice sans s’en rendre compte. Oubliez le sport pour maigrir qui est souvent contraignant. Préférez le sport pour se faire plaisir, qui est certainement le meilleur moyen d’y prendre goût, et d’y devenir vraiment accro ! Natation, jogging, tennis, danse, tout est bon et il n’y a que l’embarras du choix. Des petits pas pour des grands progrès : on essaye de marcher le plus possible, même quand on suit le rythme-métro-boulot-dodo. On privilégie l’escalier, le vélo, descendre quelques stations de métro avant notre arrêt pour continuer à pied, faire le ménage, se promener après le dîner… Après tout, on est motivés !


4) Manger pas moins mais mieux.

Pas la peine de compter une à une les calories de vos repas. Choisissez bien vos produits, évitez le tout préparé qui contient souvent plus de graisse, de sucres qu’un plat préparé à maison. Ne lésinez pas sur les fruits et les légumes. Ni sur le chocolat, sans s’enfiler trois tablettes devant la télé, le chocolat contient du fer, très bon pour la santé. Le tout est de savoir doser. On peut manger de tout, sans rentrer dans l’excès. Se priver provoque forcément des excès, puisque l’aliment défendu devient vite source de fantasme…alors incontrôlable.


5) Apprendre à se regarder dans la glace.

Non pour loucher sur nos défauts, mais plutôt pour apprendre à s’accepter. Ce qui ne veut pas dire glorifier son corps. Mais se rendre compte que nous ne sommes pas tous égaux sur le poids. Nous avons tous un ami qui mange trois fois plus que nous sans prendre un gramme. Aussi injuste que cela puisse être, personne n’y peut grand chose. Tout autant qu’on ne pourra pas toutes atteindre le 90-60-90. Les morphologies sont aussi diverses qu’il existe de personnes sur terre. Ne pas viser un but irréaliste, c’est aussi comme ça qu’un régime est réussi.


Alors finalement qu’importe le parfum pourvu qu’il y ait l’ivresse. Un régime qui marche c’est un régime qui respecte notre corps et notre esprit. C’est beaucoup de motivation, et quelques bonnes habitudes à prendre. On peut prendre du plaisir à faire un régime, et c’est finalement quand il est là, qu’on a gagné notre pari !

• Élise Lambert, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *