Mousseux, exquis… place au smoothie !

Pauvre en calories, sans additifs, ni conservateurs ou sucre ajouté, ils séduisent tous les Français désireux de s’alimenter sainement.


 

Avec leur texture douce et onctueuse, leur goût frais et naturel les smoothies ont de plus en plus la cote. Le terme « smoothie » provient du mot « smooth » qui signifie doux et moelleux. A l’origine l’idée était de créer un jus nutritif et énergisant pour les surfeurs. Il s’agit d’une boisson frappée à base de purée de fruits et d’un liquide comme le thé, le lait ou le jus d’orange.


Ils nous viennent de la Californie où ils ont été commercialisés pour la première fois dans les années 60. Lancé en France en 2005 par des start-up comme l’anglais Innocent, et les français Immedia et Michel et Augustin, le smoothie était à peine connu il y a seulement 5 ans. On en trouve aujourd’hui aux quatre coins de l’hexagone.


Leur préparation est simple :  il suffit de mixer les ingrédients choisis au robot. Cette boisson en vogue sera idéale pour se rafraîchir cet été. En bouteille, en brique, sucrés, salés, sous forme liquide mais aussi en purée, il y en a pour tous les goûts!

 

La recette du succès

Les smoothies sont à consommer en été comme en hiver. Pauvres en calories, sans additifs, ni conservateurs ou sucre ajouté, ils séduisent tous les Français désireux de s’alimenter sainement. Ils débordent d’eau, de vitamines, de minéraux, de potassium, de glucides et de fibres provenant des fruits qui le constituent. Ils permettent d’appliquer facilement la règle des « 5 fruits et légumes par jour », en effet une bouteille assure 2 à 5 rations. Sur un plan nutritionnel ils sont donc parfaits pour se donner bonne conscience.


• Le phénomène Innocent

L’entreprise a été créée en 1999 en Grande-Bretagne par trois jeunes diplômés : Richard Reed, Adam Balon et Jon Wright. Aujourd’hui, elle représente 70% du marché des jus de fruits au Royaume-Uni pour une croissance annuelle de 44%. Elle fut la première entreprise au monde à utiliser des emballages 100% recyclables. C’est désormais le leader européen sur le marché des jus de fruits frais.
L’entreprise n’a pas hésité à créer la Fondation Innocent, un fond de solidarité en partenariat avec des ONG de divers pays. Le but affiché de la fondation est d’aider les communautés à exploiter les ressources naturelles qui sont à leur disposition afin de garantir un avenir durable. Elle est présente dans de nombreux pays en voie de développement comme le Costa-Rica, le Bangladesh, Inde…


En terme de marketing leur réussite est aussi dû à leur emballage attrayant par leurs couleurs. De plus on peut facilement les faire chez soi. Mais attention il ne faut pas non plus en abuser. Riches en sucre, ils peuvent provoquer des problèmes d’hygiène bucco-dentaire ou une prise de poids. Mais il n’y a pas de miracle, le lait et le yaourt ajouté représentent une source de calories. Selon les nutritionnistes il faut se limiter à un verre par jour, au petit déjeuner par exemple. Alors c’est comme pour tout, on peut en profiter mais avec modération !


?? Bons plans : les bars à smoothies de la capitale


Très branchés, ces bars sont des établissements spécialisés dans les smoothies, les jus de fruits frais et les cocktail de fruits. En général ce sont des endroits très agréables et vous pourrez facilement vous y relaxer. Ils ne proposent que des recettes sans alcool. Alors que les États-Unis ont vu les premiers « smoothie bars » ouvrir leurs portes dans les années 60, ils sont apparus bien plus tard en France. Vous en trouverez aux quatre coins de la capitale si l’envie vous prend de recharger vos batteries en vitamines.



? Wanna Juice

C’est une chaîne qui compte plusieurs bars à Odéon, Mouffetard, Montorgueil et Bastille. Ils sont ouverts tous les jours de la semaine et proposent à toute heure de la journée des jus naturels. La carte est fournie, elle compte une vingtaine de smoothies. Certains sont répertoriés selon leurs vertus : énergie, détox, minceur ou santé. Vous pouvez consommer sur place dans ce bar très coloré mais la plupart des clients prennent à emporter.

Comptez de 3 à 6 euros le simple smoothie et de 7,50 à 9,50 le menu déjeuner complet avec smoothie, sandwich, soupe…


? Bob’s Juice Bar

Il s’agit d’un petit fast food végétarien à l’ambiance américaine. Vous pouvez accompagner votre smoothie d’une salade, d’une soupe ou encore d’un muffin. Un lieu en tout point convivial.

Comptez minimum 3 euros pour un smoothie et 9 euros pour un menu. Le Bob’s Juice Bar se situe au 15 rue Lucien Sampaix dans le 10e arrondissement de Paris. Il est ouvert toute la semaine de 7h30 à 18h et jusqu’à 16h le weekend.


? Smooth in the City

Idéalement situé dans la rue des Abbesses, ce bar à smoothies est immanquable avec sa devanture rose bonbon. Il est réputé pour l’originalité de sa carte et ses délicieux mets tels les muffins au citron, au pavot et à la myrtille. Vous pourrez savourez une pause fruité après une ballade sur la butte.

Au 11 rue des Abbesses, dans le 18e arrondissement, Smooth in the City est ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h30.


? Smoothie Time

Au menu, smoothies, salades, bagels et quelques gourmandises dans un décor original… La carte se décline en 5 différents thèmes, minceur, énergie, muscle végétarien et gourmand.

Vous y trouverez des menus complets pour moins de 15 euros. Situé au 22, avenue Pierre Mendès France dans le 13e arrondissement, il est ouvert de 8h30 à 19h30 du lundi au vendredi.


? Le Paradis du Fruit

Il réunit dans un même restaurant, un bar à fruits et un glacier pour une gamme légère et naturelle de plats, smoothies, salades ou encore de jus de fruits. La chaîne possède 22 restaurants en île de France.

Les renseignements, adresses et horaires des différentes antennes du Paradis du Fruit sont disponibles sur son site.



??? Quelques idées de smoothies sucrés…



Fruits rouges

Ingrédients (4 personnes) : 300 g de groseilles, 150 g de framboises, 2 cuillerées à soupe de sucre, 1 pincée de cannelle, 1/2 litre de lait écrémé.
1. Lavez et égrapper les groseilles et les framboises
2. Réduisez les fruits en purée puis passez-les au tamis pour éliminer les pépins
3. Ajoutez le sucre et la cannelle
4. Délayez le lait
5. Servez!

 

Mangue coco

Ingrédients (4 personnes) : 1 grosse mangue, 25 cl de lait de noix de coco, 50 cl de jus d’ananas, 1 yaourt.
1. Découpez la mangue en morceaux
2. Versez les ingrédients dans le blender puis mixer le tout
3. Servez!

 

Fraise meringue

Ingrédients (4 personnes) : 20 fraises, 300 ml de lait 1/2 écrémé, 6 cuillères à soupe de crème fraîche, 2 petites meringues, quelques feuilles de menthe.
1. Mettez les fraises dans le mixeur
2. Ajoutez le lait et la crème fraîche
3. Mixez le tout
4. Déposez deux ou trois feuilles de menthe et servez!

 

Passion miel coco

Ingrédients (4 personnes) : 2 fruits de la passion, 2 bananes, 4 cuillères à soupe de crèmes de coco, 2 cuillères à café de miel, 2 oranges, 6 cuillères à soupe de yaourt.
1. Coupez les fruits de la passion en deux
2. Videz la chair dans le mixeur
3. Ajoutez les deux bananes, la crème de coco et le miel
4. Mixez le tout rapidement
5. Pressez les oranges et versez le jus dans le mixeur
6. Ajoutez le yaourt
7. Mixez le tout et servez!

 

… ou salés


 

 

Smoothie asperges

Ingrédients (5 personnes) : 320 g d’asperges blanches, 185 g d’asperges, 40 cl de jus de carottes, une pincée de muscade, une pincée de paprika.
1. Mettez les asperges, le jus de carottes et les épices dans un blender
2. Mixez jusqu’à obtention d’un jus homogène
3. Servez!

 

Smoothie carotte melon

Ingrédients (6 personnes) : 180 g de framboises, 4 carottes, 1 melon, 2 pommes vertes, quelques glaçons.
1. Nettoyer les framboises
2. Pelez les carottes puis rincez-les et découpez-les en grosses rondelles
3. Épluchez les pommes vertes et coupez-les en deux. Retirez les pépins et coupez-les en carrés
4. Faites de même avec le melon
5. Mixez les framboises avec les rondelles de carottes, les morceaux de pommes et de melon jusqu’à obtention d’un mélange homogène.
6. Ajoutez les glaçons puis mixez à nouveau pour obtenir une texture onctueuse et servez !


• Emmanuel Grimaud, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *