Oktoberfest : Munich reine de la bière

www.oktoberfest.de

Un visiteur non averti pourrait bien se croire sujet à des hallucinations ou victime d’un voyage dans le passé… Il n’en est rien : tous les ans au mois d’octobre, Munich et surtout les Munichois se transforment… A peine posez-vous un pied sur le trottoir que vous apercevez déjà des personnages d’un autre temps !


Les costumes traditionnels sont de sortie


Métros et bus sont envahis par des hommes à l’allure étrange… Ils portent un lederhose, une sorte de salopette en cuir, au dessus de leur chemisette à carreaux, des chaussettes en laine qui remontent jusqu’aux genoux et des chaussures en cuir assorties au pantalon. Les filles portent le Drindl, une robe à manches bouffantes, serrée à la taille et qui met la poitrine en valeur. Ne croyez pas qu’il ne s’agit que d’une minorité d’extravagants : les vieux, les jeunes, les enfants, tous ou presque ont leur costume ! Et pendant la fête de la Bière tout est permis : nombreux sont ceux qui vont au travail vêtus de leur costume traditionnel !


Une fête traditionnelle


Cette fête est née il y a 200 ans lors du mariage du prince-héritier Louis, le futur Louis Ier avec la princesse Thérèse de Saxe-Hildburghausen le 12 octobre 1810. A l’occasion des noces, tous les citoyens de Munich furent invités à festoyer dans un pré qui se trouvait aux portes de la ville. Depuis, il porte le nom de « Theresienwiese », le Pré de Thérèse, en l´honneur de la mariée. Les festivités se terminèrent par une course de chevaux célébrée comme une fête pour toute la Bavière.


On décida de renouveler la course l´année suivante, ainsi naquit la tradition des Fêtes d´octobre. En 1811, s´ajouta à la course de chevaux la première fête agricole destinée à montrer l’importance de l’agriculture bavaroise.?La course de chevaux n´est plus aujourd’hui´hui mais la fête agricole centrale a encore lieu tous les trois ans pendant la Fête, sur la partie sud de la « Theresienwiese ».


En 1818, on installa le premier manège et deux balançoires, et au fur et à mesure, leur nombre augmenta ! Les visiteurs pouvaient se procurer de la bière dans de petites baraques dont le nombre s’accrut rapidement. A partir de 1896, les premières grandes tentes furent installées par des brasseries renommées.


N’en déplaise aux impatients, on ne démarre pas la Fête de la Bière n’importe comment ! Il est de tradition d’attendre que les douze coups de canon marquant l’ouverture de la fête aient été tirés ainsi que le lancement du maire de Munich qui tire la première bière en déclarant « O’ zapft is! » (signifiant en bavarois « La bière est tirée ») à midi précis. La fête peut alors commencer !


Une fête pour tous !


L’ambiance d’Oktoberfest est telle que tout visiteur y trouve son compte : un parc d’attraction est installé pour l’occasion avec des manèges pour enfants et d’autres qui feraient peur même aux plus courageux… Les stands de confiseries allèchent les gourmands et c’est l’occasion de goûter les spécialités locales : apfelstrudel, vin chaud et les fameux cœurs en pain d’épices avec un message : à offrir ou à garder en souvenir ! Et bien sûr, quelle que soit l’heure du jour ou de la nuit, les stands de chaque marque de bière sont pleins à craquer…


Dans les chapiteaux…


Chaque marque érige son chapiteau et elles rivalisent entre elles pour avoir le plus beau chaque année ! Attention, le mot « chapiteau » peut prêter à confusion mais ceux ci sont tellement grands qu’il faut 6 mois pour les monter et ils accueillent jusqu’à environ 8000 personnes ! On en compte 14 : un pour chaque grande marque de bière comme Paulaner, Hofbrauhaus, Löwenbrau…


On ne sert que des demi-litres et c’est presque 7 millions de litres de bières qui sont écoulés chaque année pendant Oktoberfest ! Petits joueurs s’abstenir !


• Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *