Des frigos dans la rue

Oui vous avez bien lu : grâce à l’association allemande Lebensmittelretter (« les sauveurs de nourriture »), on peut trouver des frigos anti-gaspillage dans la rue. Un projet écologique et citoyen qui nourrit l’espoir.

 
 

Des frigos dans la rue ! Image du domaine public.

Des frigos dans la rue ! Image du domaine public.


 

Selon le Gouvernement, en France, le gaspillage alimentaire dans la consommation des ménages représente « 20kg de déchets par an et par personne dont 7kg de déchets alimentaires non consommés encore emballés ». Un désastre environnemental, économique mais aussi social lorsqu’on sait que des millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. Sensible à la cause du gaspillage alimentaire, l’Allemagne a récemment montré qu’elle avait un train d’avance en proposant un concept innovant.

 
 

Agir ensemble

 

Grâce à l’association allemande Lebensmittelretter (« les sauveurs de nourriture »), plusieurs dizaines de réfrigérateurs ont été mis en place à Berlin depuis 2013 afin de lutter contre le gaspillage alimentaire et contre la faim. Avec le site Foodsharing, l’association permet à chacun de se rendre aux dizaines de réfrigérateurs présents dans la capitale. Disponibles dans les cours d’immeubles, les cafés, les locaux d’associations ou encore chez quelques commerçants, ces frigos de rue offrent la possibilité à chacun de déposer ou de prendre des aliments. Seuls les produits dont l’emballage est déjà ouvert ou dont la date limite de consommation (DLC) est dépassée ne sont pas les bienvenus. Certaines grandes surfaces et restaurants se sont ralliés à la cause et autorisent les bénévoles de l’association à venir récupérer les aliments invendus. Retraités, étudiants, famille nombreuses… Si le concept est accessible à tous, il est néanmoins prioritairement destiné aux plus démunis.

 
 
Un frigo voisin en Belgique

 

En Belgique également, un frigo de rue a vu le jour en décembre 2014 au 444 de l’avenue Lambermont, à Schaerbeek, commune bilingue de Bruxelles-Capitale. Basée sur l’idée allemande, cette initiative de l’association ASBL Corvia est également destinée aux plus démunis. Chaque jour, un responsable de l’association s’assure que les règles sont respectées : pas de boissons alcoolisées, de bouteilles ouvertes ou de produits périmés. Les plats cuisinés doivent quant à eux être étiquetés afin que chaque utilisateur puisse en connaître le contenu.

 
 
L’idée de cette association allemande montre une fois de plus que nous pouvons agir à notre échelle. Vous partez en vacances et il vous reste quelques aliments dans votre frigo ? Proposez-les à vos proches ou à vos voisins !

 
 
Sarah Belnez pour Sereni Magazine.

 
 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *