Thé vert : vivre vieux mais vivre mieux

Très populaire en Chine et au Japon, le thé vert est un thé dont on a conservé au maximum les propriétés en stoppant l’oxydation. Pour ce faire, les feuilles du théier sont cueillies, flétries, roulées, chauffées puis séchées. La phase de chauffage, divisible selon deux méthodes, permet à la fois d’extraire les sucs de la feuille de thé et de neutraliser l’enzyme responsable de l’oxydation. Si la méthode chinoise consiste à chauffer les feuilles dans des bassines de cuivre sur le feu, la méthode japonaise préfère l’utilisation de jets de vapeur. Dans ces deux pays – dont le thé vert est originaire – on lui reconnaît des propriétés thérapeutiques efficaces, variant selon les récoltes – 4 récoltes annuelles, de mi-avril à septembre.

 

the

 

Quand le thé vert passe, le stress trépasse

 

Riche en tanins et en vitamine C, le thé vert est particulièrement apprécié pour ses propriétés antioxydante et stimulante grâce auxquelles il permet une bonne santé au quotidien. Selon les chercheurs, cholestérol, problèmes cardio-vasculaires, fatigue et mauvaise digestion ne résisteraient pas aux vertus de ce thé si prisé.

 

La particularité la plus importante du thé vert semble cependant se rapporter au stress. La théanine – acide aminé présent dans le thé – réduirait de manière significative le stress mental et physique, procurant un effet relaxant. Ainsi, cinq tasses de thé vert par jour contribuerait à diminuer considérablement les risques de souffrir de stress, de pneumonie ou de cancer du sang.

 

Si son rôle dans la prévention de plusieurs maladies graves est très controversé, le thé vert, riche en catéchines, réduirait le risque d’être atteint de cancers, de démence et d’autres maladies neuro-dégénératives – telles que Parkinson et Alzheimer. Enfin, réputé comme brûleur de graisse, le thé vert serait considéré comme un complément de régime.

 

Antioxydant, stimulant, préventif du stress, du cholestérol et des cancers, le thé vert a de quoi devenir la boisson préférée de tout un chacun. Plus aucune raison donc, de ne pas s’en servir et resservir. A volonté.

 

? Elodie Poinsot pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *