Marjolaine et origan : deux herbes qui se ressemblent

Marjolaine, marjolaine des jardins, origan des jardins, grand origan… autant de noms pour désigner cette plante vivace de 60 cm de haut aux petites fleurs blanches ou mauves et dont les feuilles vert grisâtre sont de forme ovale. Si la marjolaine résiste au gel, elle ne supporte pas le froid lorsqu’il est combiné à l’humidité. Elle réclame alors une exposition ensoleillée, tout au long de l’année – c’est une plante originaire de l’est du bassin méditerranéen.

 

Marjolaine-et-origan

 

Marjolaine et origan, deux voisins quelque peu différents

 

Plante condimentaire, la marjolaine se distingue de l’origan par son arôme – moins robuste. Si l’on utilise des huiles essentielles à base de marjolaine ou d’origan dans les industries agro-alimentaire et cosmétique, ces plantes sont surtout recherchées pour leurs feuilles. Fraîches ou séchées, elles aromatisent un grand nombre de préparations culinaires. D’ailleurs, il est à noter que l’ajout de fines herbes de façon régulière dans l’alimentation contribue à l’apport en antioxydants.

 

Si ces deux plantes se ressemblent et tendent à être confondues, leurs bienfaits divergent quelques peu. Surtout utilisée pour des fumigations, la marjolaine possède des propriétés anaphrodisiaque (substance affaiblissant le désir sexuel), carminative (aidant l’expulsion des gaz intestinaux), digestive, expectorante (aidant à tousser), diurétique et vulnéraire (propre à la guérison des plaies). L’essence obtenue par distillation des fleurs de marjolaine est par ailleurs antiseptique.

 

Cependant, la marjolaine se consomme également déshydratée – sous cette forme elle est source de fer et de vitamine K – et c’est en infusion que ses propriétés principales se révèlent. En effet, à la fois réchauffante, relaxante et calmante, les tisanes à base de marjolaine soigneraient les états d’anxiété, l’agitation et les troubles du système nerveux, tout en aidant l’organisme à combattre les insomnies, les migraines et les rhumes.

 

L’origan en revanche – également appelé marjolaine sauvage, marjolaine vivace ou origan commun – est surtout source de calcium, de manganèse et de vitamine E. Et si ses propriétés médicinales se rapprochent de celles de la marjolaine – utilisé contre le rhume, la grippe, les états de fatigue et de stress et pour stimuler la digestion – on l’utilisera plutôt en huile essentielle qu’en tisane.

 

Elodie Poinsot pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *