L’eucalyptus s’adapte et assainit

EucalyptusOriginaires d’Australie, les eucalyptus sont des arbres dont la forte capacité d’adaptation permet une présence sur la majorité des continents du monde. En ce sens, la plupart des eucalyptus sont dotés de lignotubes : organes de sauvegarde souterrains permettant à l’arbre d’engendrer de nouvelles pousses lorsqu’une perturbation majeure vient détruire son tronc et ses feuilles.

 

Leurs branches peuvent apparaitre à une faible distance au-dessus du sol (eucalyptus de bois) ou très haut sur le tronc (eucalyptus de forêt). Les caractéristiques de cette famille d’arbres sont très variées ; certains eucalyptus adultes sont de petits buissons quand les autres sont de très grands arbres (plusieurs d’espèces d’eucalyptus comptent parmi les plus grands arbres du monde – jusqu’à 99 mètres), leurs feuilles, éphémères ou persistantes selon les espèces, sont souvent différentes selon la maturité de l’arbre mais certaines espèces gardent toute leur vie le même type de feuilles… Les fleurs en revanche, très variées également, apparaissent bien souvent une fois le feuillage adulte acquis.
Les différentes sortes d’eucalyptus nous offre une huile essentielle très reconnaissable.

 

Avec les voies respiratoires et l’air, l’eucalyptus sait s’y faire

 

Sous forme de fumigations, d’infusions, de décoctions ou encore d’huile essentielle, l’eucalyptus renferme de nombreuses propriétés thérapeutiques. L’eucalyptol contenu dans ses feuilles (produit grâce aux glandes à huile dont elles sont recouvertes) est recommandé en phytothérapie pour soigner les problèmes liés aux voies respiratoires – bronchites, toux, rhumes, sinusites – et lutter contre les troubles des voies broncho-pulmonaires et ORL. En effet, grâce à ses vertus antitussive et expectorante, l’eucalyptus agit directement sur les cellules bronchiques et détruit le mucus.

 

L’action antiseptique des feuilles d’eucalyptus est également reconnue depuis des décennies – il était brûlé directement dans les rues lors des différentes épidémies, au travers les époques et les pays. Les propriétés antiseptiques de l’eucalyptus permettent, entre autres, de lutter contre les infections des voies urinaires et d’améliorer les inflammations des muqueuses gastrique et intestinale. Antiseptique et désinfectant… Appliqué sur la peau, il désinfecte les plaies et brûlures autant qu’il repousse les insectes et parasites, y compris les poux et les puces. L’action d’assainissement de l’eucalyptus ne se limite cependant pas au corps humain ou aux fourrures des animaux, mais elle concerne également l’air de la maison. Pour ce faire, il suffit de faire bouillir des feuilles d’eucalyptus, de diffuser de l’huile essentielle ou de cultiver un plant d’eucalyptus en pot. L’eucalyptus est d’ailleurs largement utilisé dans la fabrication de produits ménagers.

 

L’eucalyptus possède de nombreuses autres propriétés, moins connues et reconnues. Ainsi, on l’utilise parfois contre les rhumatismes, les migraines ou encore les symptômes de la ménopause – bouffées de chaleur, gaz et palpitations. Au sein de l’industrie alimentaire, c’est principalement en confiserie que l’eucalyptus trouve une utilité – dans la fabrication de chewing-gum à la menthe en l’occurrence. Cependant, son action n’est pas sans conséquences et son utilisation est fortement déconseillée aux femmes enceintes ou allaitantes et aux jeunes enfants.

 

Elodie Poinsot pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *