Le pomelo contre tous maux

pamRiche en antioxydants, le pomelo – communément appelé pamplemousse – fait preuve de multiples vertus. Allié de tous les régimes, sa consommation permet d’améliorer le transit et de stimuler les sécrétions digestives. Un demi-pomelo couvre ainsi les trois quarts des besoins journaliers en vitamine C. Mais ses bienfaits ne s’arrêtent pas là. En effet, non seulement la consommation de pomelo améliore l’élasticité des vaisseaux, mais elle permet également de renforcer les défenses de l’organisme aidant à éviter certains processus pouvant conduire au cancer. Enfin, le taux de cholestérol des personnes souffrant d’hypercholestérolémie aurait tendance à diminuer grâce à sa consommation.

 

Dans le pomelo, tout est bon

 

Si la chair du pomelo est très appréciée pour ses qualités nutritionnelles, l’extrait de pépins de « pamplemousse » l’est tout autant, à des fins différentes. L’extrait de pépins de « pamplemousse » est un liquide produit à partir des pépins, de la pulpe et des membranes blanches de pomelo. Il semble important de noter la différence entre un extrait de pépins de « pamplemousse » naturel préparé en laboratoire et un extrait de pépins de « pamplemousse » disponible dans le commerce. En effet, si le premier, obtenu par le broyage des pépins et de la pulpe, le tout mélangé à de la glycérine, est avéré sans solvants ni agents conservateurs, le second comporte souvent des additifs – conservateurs synthétiques entre autres.

 

L’antibiotique à toute épreuve

 

Connu pour ses vertus anti-bactérienne, anti-microbienne et fongicide, l’extrait de pépins de « pamplemousse » semble être un antibiotique idéal. En effet, son action est efficace sur près de 800 colonies de bactéries et de virus, une centaine de colonies de champignons et un grand nombre de parasites unicellulaires.

 

En usage externe et en cas de maladies de la peau, l’extrait de pépins de « pamplemousse » peut restaurer les conditions naturelles de guérison en éliminant les agents pathogènes. Toutes les parties du corps sont concernées. Ainsi, il peut être appliqué sur les cheveux, la peau, le visage, les lèvres, les pieds, les ongles, les organes génitaux, dans les oreilles, la gorge, la bouche et le nez. Si l’extrait de pépins de « pamplemousse » doit souvent être dilué dans de l’eau avant application, il est parfois recommandé de le mélanger à de l’huile végétale, du shampoing ou encore de la mousse à raser. Bien que diverses, ses actions permettent la plupart du temps de soigner une infection.

 

pomeloUtilisé en bain de bouche, il combat les aphtes, la mauvaise haleine, le muguet et les douleurs dentaires, appliqué sur les dents et les gencives avec la brosse à dents, il prévient la plaque dentaire et les caries et soigne la gingivite, utilisé en rinçage nasal, il soigne le rhume et la sinusite et nettoie le nez, en gargarisme, il apaise les maux de gorge, la pharyngite, l’angine, la toux et la laryngite. Mélangé à de l’huile végétale, l’extrait de pépins de « pamplemousse » nettoie les oreilles, traite les douleurs auriculaires, l’otite, l’herpès des lèvres, les brûlures du soleil et les dermites des neiges sur les lèvres, les éruptions cutanées, la dermatite, le psoriasis, l’eczéma, le zona, l’urticaire, il élimine les acariens auriculaires et soigne les lèvres gercées. Mélangé dans du shampoing, la lotion permet d’éliminer les pellicules et de traiter les démangeaisons du cuir chevelu alors qu’elle procure un effet antiseptique immédiat en cas de coupure lors du rasage quand elle est mélangée à la mousse à raser. Enfin, simplement mélangé à de l’eau – froide, tiède ou chaude selon le problème – l’extrait de pépins de « pamplemousse » peut-être utilisé en premiers soins en cas de petites blessures, brûlures ou autres désagréments cutanés. Il permet également de soulager l’eczéma et l’irritation du cuir chevelu, de nettoyer la peau du visage de ses impuretés, de soigner les ulcères variqueux sur les jambes, les inflammations du vagin ainsi que les mycoses des organes génitaux, de lutter contre la transpiration excessive (causée par un champignon), et enfin, d’éliminer les durillons. Trop puissant pour être utilisé pur dans la majorité des cas, l’extrait de pépins de « pamplemousse » trouve, dans certaines circonstances ou sur certaines zones du corps moins sensibles, une utilisation non diluée. Ainsi, il élimine les verrues (cutanées et plantaires), les tiques et les sangsues, traite les mycoses cutanées, plantaires et de l’ongle ainsi que les autres infections des ongles, soigne les piqûres d’insectes et désinfecte les cloques sur les pieds.

 

En usage interne, l’extrait de pépins de « pamplemousse » soigne les inflammations, le rhume, la grippe, les infections gastro-intestinales, la gastrite, l’ulcère, les infestations par les levures et toujours plus d’infections.

 

Mieux vaut prévenir que guérir

 

Dilué dans l’eau de rinçage, l’extrait de pépins de « pamplemousse » nettoie la brosse à dents et désinfecte les vêtements et sous-vêtements (pour empêcher le développement de nouvelles infections). A titre de prévention, il est recommandé, lors d’un voyage dans un pays où l’hygiène alimentaire est douteuse, de boire chaque jour quelques gouttes d’extrait de pépins de « pamplemousse » diluées dans un verre d’eau.

 

Bien que détaillée, la liste ci-dessus des usages possibles de l’extrait de pépins de « pamplemousse » n’indique pas le dosage à suivre pour chacune des infections en cause. Bien qu’il ne soit pas considéré comme un médicament, l’extrait de pépins de « pamplemousse » doit être méticuleusement dosé afin de ne pas causer de réactions indésirables. Pour une utilisation sécurisée, il est donc primordial de demander conseils à un spécialiste et de bien lire le mode d’utilisation du produit.

 

Elodie Poinsot pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *