Le label MSC pour une pêche… durable ?

Aujourd’hui plus de 190 produits portent le label bleu « MSC » pour « Marine Stewardship Council » en France. Que représente t-il et quelles sont les garanties pour le consommateur ?


Un label, des valeurs


Le but du label est de promouvoir des méthodes de pêche durable à travers le monde et de permettre aux consommateurs de reconnaître à l’achat, un poisson issu d’un mode de pêche respectueux de l’environnement et des ressources naturelles. L’organisme délivre des labels à des pêcheries durables, définies selon plusieurs critères : espèces cibles, zone géographique de pêche, méthode et matériel de pêche.


Pour les pêcheurs, recevoir le label MSC est une véritable carte de visite. Il leur donne aussitôt une meilleure image et plus de visibilité. Le label est donc avant tout un atout économique pour les pêcheries, ce qui ne manque pas de semer le doute sur le bien fondé du label…


Avis des détracteurs


La crédibilité du label MSC est lourdement mise en doute depuis la parution de plusieurs articles accusateurs dans la presse. The Guardian accuse ainsi MSC de délivrer son label à des pêcheries dont les stocks s’écroulent et donc de cautionner la surpêche.


Daniel Pauly, directeur de recherche à l’université de Colombie Britannique incrimine MSC qui délivre des labels à des pêcheurs au thon ou à l’espadon au large des États-Unis, le colin en Alaska, ou le merlu du Pacifique dont la population a diminué de 89% en une vingtaine d’années.


MSC serait il vraiment si indépendant qu’il le prétend ?


• Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *