Le cassis contre les rhumatismes

cassisArbrisseau et fruit de celui-ci, le cassis est originaire de l’Europe septentrionale. Utilisé dans la fabrication de gelées, de confitures et de tartes, le cassis peut tout aussi bien être consommé frais ou en liqueur. Le produit à base de cassis le plus connu reste cependant la liqueur de crème de cassis. Inventée au XIXe siècle par Auguste-Denis Lagoutte à Dijon, la crème de cassis est produite à partir du cassis « noir de Bourgogne ». Le noir de Bourgogne fait ainsi partie des deux variétés de cassis principalement cultivées en France – avec le Black Down.

 

Gare aux douleurs ostéo-articulaires

 

Concentré d’énergie et de principes actifs, le cassis est un excellent fortifiant anti-fatigue et anti-infectieux. Diurétique et dépurative, l’infusion de feuilles de cassis soulage surtout les douleurs et inflammations ostéo-articualires – rhumatismes et arthrose en particulier. Une fois séchées et broyées, ses feuilles sont par ailleurs très utilisées en herboristerie (préparation et commercialisation de plantes médicinales). En application externe, elles constituent un cicatrisant efficace accélérant la guérison des plaies, des furoncles, des abcès et des piqûres d’insectes.

 

Riche en tanins, en arômes et en vitamines C et C2, les baies et le jus traiteraient plutôt le mal de gorge, la toux, la diarrhée et leur consommation lutterait contre l’hypertension artérielle grâce aux vertus hypotensives et vasodilatatrices des baies de cassis. Enfin, le cassis participerait à l’amélioration de l’acuité visuelle, principalement lorsqu’il est question d’écrans d’ordinateur ou de télévision.

 

Elodie Poinsot pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *