L’amie chicorée

Plante au goût amère, la chicorée est pourtant utilisée en cuisine depuis des siècles !


La chicorée déplaît souvent aux jardiniers qui la considère comme un intrus dans leur beau gazon. Pourtant, la chicorée donne de jolies fleurs violettes et plaît beaucoup aux insectes pollinisateurs. Pour ceux qui savent s’en servir elle peut être délicieuse et très utile …



Café ou chicorée ?

 


La racine de chicorée, une fois torréfiée, remplace parfaitement le café. Elle est apparue en Europe depuis le blocus continental appliqué par Napoléon 1er en 1806-1807. Celui-ci avait interdit l’accès des navires britanniques aux ports du continents pour ruiner la Grande Bretagne. Les européens ont alors trouvé une alternative convenable : la chicorée !



Les vertus de la chicorée

 


Les Français l’ont adoptée pour soulager les troubles gastriques. Cette plante amère possèderait des vertus « nettoyantes ». Elle est tonique et épurative et sa racine a servi autrefois à soigner la jaunisse, la congestion du foie, les obstructions des viscères ou les affections de poitrine…


Le sirop de chicorée a autrefois été utilisé comme laxatif pour les enfants.


Les feuilles et les racines se préparent en décoction avec 1 à 2 cuillerées à soupe de plante hachée par tasse d’eau. Faire bouillir puis laisser infuser 15 minutes. Boire 2 ou 3 tasses par jour. Attention, en trop grande quantité, la chicorée peut avoir des effets négatifs et donner les symptômes de la jaunisse !


• Clémentine Fouquet, pour www.sereni.org



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *