La tomate, la « pomme d’amour »

Tomate1

 

Originaire des hauts plateaux andins sous des formes de tomates sauvages proches de l’actuelle tomate cerise, les plants arrivèrent au Mexique il y a 2000 ans. Cultivées par les Aztèques, les tomates sauvages furent déclinées en plusieurs variétés. Introduite en Espagne au XVIème siècle, puis en Italie et France, la tomate s’appellera jusqu’à la fin du XVIIIème siècle « pomme d’amour ».

 

La tomate , un antioxydant qui vous aime « jeune »

Dans chaque tomate, une belle quantité de caroténoïdes, dont le lycopène, vous protège du vieillissement en combattant les radicaux libres. Il semblerait, suite à des études nord-américaines, que la tomate puisse lutter efficacement contre le cholestérol et qu’elle serait une aide préventive face au risque de cancer de la prostate. Messieurs, pourquoi ne pas essayer…

 

Une pratique intéressante et délicieuse

Des tomates fraîches coupées en fines tranches et mélangées à une huile d’olive (première pression à froid) permettrait de mieux faire passer le lycopène dans le sang. Donc, utilisez les tomates cuites ou fraîches. Mais, régulièrement, suivez le régime crétois ou les habitudes grecques, en préparant vos tomates en salade avec une belle huile d’olive et du sel marin, ce qui ne vous apportera que des bons, des très bons défenseurs, pour votre santé et votre jeunesse.
Bien sûr, vous pouvez y ajouter les bienfaits des olives, du concombre et de la féta (le fromage caillé grec) pour vous faire plaisir. Même au petit déjeuner, c’est délicieux et très sain. Du moins, personnellement, j’adore !

 

Josiane Delaporte-Digard
amoureuse de la sobriété culinaire grecque



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *