Griffonia : de la bonne humeur en gélules

griffonia-300x250Originaire d’Afrique de l’Ouest et d’Afrique Centrale (principalement au Ghana et en Côte d’Ivoire), le griffonia simplicifolia est une plante grimpante qui mesure généralement trois mètres de haut. Ressemblant plus à une liane qu’à un arbre, elle donne des fleurs vertes et des cosses noires contenant des graines. En Europe et en Amérique, on ne trouve que du griffonia en gélules et en comprimés.

 

Une forte concentration en 5-Hydroxytryptophane

 

Tous les bienfaits du griffonia sont contenus dans ses graines. C’est là, en effet, que l’on trouve le 5-Hydroxytryptophane (jusqu’à 15 %), un acide aminé produit par l’organisme humain à partir d’un autre acide aminé présent dans les aliments protéinés, le tryptophane, qui permet la sécrétion de la sérotonine, l’un des principaux neuromédiateurs du système nerveux. Les neuromédiateurs permettant aux cellules nerveuses de communiquer entre elles – et donc de transmettre les informations au cerveau -, une carence en sérotonine entraîne de nombreux troubles du comportement et de l’état de santé. Ainsi, l’anxiété, la dépression, l’insomnie, les migraines et les troubles alimentaires seraient les conséquences directes d’un manque de 5-Hydroxytryptophane – et donc de sérotonine. Comme beaucoup d’éléments nécessaires au bon fonctionnement de l’organisme, la production de sérotonine a tendance à diminuer avec l’âge.

 

Par sa forte concentration en 5-Hydroxytryptophane, le griffonia permet de traiter efficacement les états dépressifs. De ce fait, sa consommation tend à remplacer de plus en plus les antidépresseurs chimiques. Moins d’effets secondaires, meilleure tolérance au traitement… l’alternative naturelle permet à l’organisme de fabriquer plus de sérotonine quand l’action des antidépresseurs permet d’économiser le neuromédiateur.

 

Par ailleurs, la consommation de griffonia améliore le sommeil et diminue l’anxiété – particulièrement chez les personnes âgées. Son utilisation est également indiqué dans le traitement des migraines, le 5-Hydroxytryptophane ayant la vertu d’en atténuer à la fois l’intensité et la fréquence. Et ce n’est pas tout. Du fait du rôle de la sérotonine en tant que régulateur de l’appétit, la consommation de griffonia permet d’augmenter la sensation de satiété et de réduire l’appétit : un grand pas vers le contrôle de l’obésité.

 

encarde1Précautions d’usage

 

Toute personne consommant du griffonia doit être suivie par un médecin. Contre-indiqué aux les femmes enceintes ou allaitantes, aux personnes trisomiques et aux individus souffrant d’épilepsie, l’utilisation de pilules contraceptives en association avec le griffonia est à limiter et à surveiller. Dans tous les traitements au griffonia, les dosages et la durée doivent être contrôlés et limités. En effet, une consommation excessive en quantité ou en durée pourrait développer une intolérance au 5-Hydroxytryptophane.

 

Le griffonia peut provoquer des troubles gastro-intestinaux ainsi que des somnolences et il est indispensable de ne pas consommer de manière combinée du griffonia et une autre substance agissant sur la sérotonine – bêtabloquants et antidépresseurs naturels et de synthèse compris. Enfin, il vaut mieux éviter l’association du griffonia avec des plantes agissant sur l’humeur.

 

Elodie Poinsot pour www.sereni.org

 

bxiao

 

bandeau3



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *