Café ou café d’orge ?

La caféine qui appartient à la famille des méthylxanthines, est un psychostimulant qui accélère le rythme cardiaque.

Le café d’orge, tisane d’orge grillée est un ersatz à base de grains d’orge pilés et torréfiés. C’est une boisson désaltérante qui a un goût très léger de pain lorsqu’elle est peu infusée ou au contraire un goût très prononcé de café. Le café d’orge est un produit biologique et diététique. C’est un liquide noir, 100% naturel.


Désaltérant, le café d’orge a un goût très léger lorsqu’il est peu infusé. Mais il peut aussi aller jusqu’au goût prononcé de café. Historiquement, on le consommait en France pendant les deux guerres mondiales. C’est une boisson très populaire en Italie où elle est appelée : « caffé d’Orzo ». On trouve cette boisson en Corée sous le nom de « boricha » et au Japon, elle est consommée en été sous le nom de « mugicha ». Aujourd’hui, elle est aussi vendue sous forme de grands sachets à plonger dans l’eau froide. Mais on peut tout aussi bien la boire chaude en hiver.


Bon pour la santé

Le café d’orge ressemble au café quand il est très infusé, cependant en beaucoup plus sain. Il ne contient ni théine ni caféine et est parfois utilisé en remplacement du café. Il est particulièrement recommandé pour les personnes qui souffrent d’un ulcère. L’orge baisse également la pression et compense les problèmes de cœur. Il aurait, dit-on, des vertus amincissantes puisque son apport en calories est pratiquement nul. Mais encore, il est conseillé pour combattre l’acidité du corps.
L’orge est réputée pour favoriser une bonne digestion et pour son apport en fibres, vitamines B, sélénium, phosphore, fer, zinc, cuivre et magnésium. En alimentation humaine, elle est très utilisée en brasserie. Bon pour les nerfs : céréale appréciée, sa culture ne pose aucun problème même en montagne et dans les régions sèches. La majeure partie de la semence est utilisée dans la brasserie.


Le café : mauvais pour la santé ?

En quantité raisonnable, à raison d’une ou deux tasses quotidiennes, il a un effet diurétique et stimule la mémoire. Mais, c’est bien connu, l’excès de café rend nerveux. Il peut être source de problèmes digestifs allant jusqu’à l’acidose (acidité gastrique, palpitations, brûlures d’estomac…). Ces troubles sont dus à l’huile de torréfaction qui se transforme en toxine. Pour compenser la petite déshydratation qu’il entraîne en agissant sur les glandes surrénales, vous pouvez accompagner votre café d’un verre d’eau. Il faut éviter d’en boire à jeun car il est plutôt difficile à digérer.


La caféine qui appartient à la famille des méthylxanthines, est un psychostimulant qui accélère le rythme cardiaque. Elle provoque une sensation de réveil par un blocage des récepteurs de l’adénosine. Une prise trop importante conduit à une intoxication qui peut se manifester par divers symptômes :


– insomnie
– nervosité
– excitation
– rougeur au niveau du visage
– augmentation de la diurèse
– troubles gastro-intestinaux
– contractions musculaires
– propos décousus
– arythmie cardiaque
– agitation psychomotrice
– augmentation de la fréquence cardiaque
– hypertension transitoire
– brûlures d’estomac
– tremblements des mains
– mauvaise coordination


Le café d’orge, souvent utilisé dans la cuisine japonaise est donc un excellent placebo. Mais il existe également le thé vert, un très bon antioxydant qui est aussi légèrement stimulant. Enfin, les vertus médicinales de l’orge sont nombreuses, cette céréale abaisse par exemple le niveau de cholestérol, est utile dans le traitement de la fièvre ainsi que pour apaiser les douleurs stomacales.


• Emmanuelle Grimaud, pour www.sereni.org

Partager :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *