L’assimilation cellulaire par Alain Delaporte-Digard

60d46b8a2b_01-intro-60

 

 

 

A la sortie du pylore, la porte de l’estomac, le bol alimentaire s’est transformé en chyme et passe dans le duodénum pour recevoir le suc biliaire permettant d’émulsionner les graisses qui partiront ensuite dans la lymphe. Ensuite, le suc pancréatique apporte ses trois enzymes, l’un pour transformer les protéines, le deuxième pour les glucides et le dernier pour les lipides. Du duodénum, le chyme devient chyle capable de traverser les pores de l’intestin grêle pour rejoindre le sang. Par le système circulatoire, le chyle va se diffuser à l’ensemble du corps pour l’assimilation cellulaire. Arrivé devant chaque cellule accessible, le chyle va se glisser à travers les membranes capillaire, puis cellulaire pour devenir le combustible du métabolisme. Certaines zones à la circulation sanguine difficile ne pourront pas profiter pleinement de cette nourriture.

 

Votre aide à l’assimilation :
1) Pour que les intestins puissent bien fonctionner, évitez les compressions qui empêchent le péristaltisme , vague de contraction des anneaux intestinaux pour faire avancer le bol alimentaire. Une position assise dos rond en appui sur la masse du ventre est l’obstacle aux mouvements dans organes digestifs.  Redressez-vous ou allongez-vous (pour les personnes plus âgées ou faibles) pour ne pas « tasser » votre ventre.  (voir exercice page…)

 

 

2) Pour que le chyle passe bien de l’intestin grêle au sang, il faut un libre passage sanguin dans cet espace. Redressez-vous et appuyez sur quelques expirations douces sur les zones dures ou douloureuses du ventre. Vous allez ainsi créer un massage « circulatoire ». (voir exercice page…). Votre ventre doit toujours rester souple et élastique à la pression pour un bon entretien des organes digestifs.
3) Pour que le sang atteigne le maximum de cellules afin de mieux propager le métabolisme, évitez les strangulations des zones-clés de compression : ne croisez pas les jambes ni les bras. Restez dans un corps redressé et souple. Et surtout respirez librement dans un corps détendu.

 

 

Enregistrer



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *