La digestion par Alain Delaporte-Digard

digestion-fr-gr

 

 

 

Arrivé dans l’estomac, la digestion du repas commence. C’est la grande mutation du bol alimentaire en nutriments. Grâce à ses sucs gastriques, l’estomac va fragmenter, imprégner, ouvrir les aliments pour qu’ils deviennent liquides à leur sortie, donc assimilables par le corps. Plus le nombre d’aliments est réduit, plus la fonction digestive est simple et rapide. Mais un repas lourd aux nombreux plats va demander à l’estomac de développer une vraie stratégie pour agir sur un spectre large capable de changer des produits fort différents. Après environ quatre heures, parfois moins d’une heure pour un repas léger, le bol alimentaire devient le chyme, une masse liquide faite de nourriture, d’eau et d’acide, ainsi que d’enzymes.

 

Votre aide à la digestion :
1) Durant le repas et le temps de digestion, il est important d’avoir une position avec le dos droit : sentez même votre creux lombaire afin de ne pas compresser le ventre.
2) Approfondissez votre respiration pour qu’elle soit longue et délicate, gourmette même. Déguster une saveur, c’est aussi respirer.  En effet, le goût comme l’odorat se développe depuis le bulbe olfactif situé sous le cerveau. Si vous pincez le nez avec deux doigts et que vous mettez un aliment dans la bouche, vous ne sentirez pas le goût, car le bulbe olfactif est mis hors service. Respirez vos aliments, vos boissons comme on hume un grand vin. Respirez l’air qui va se mélanger dans votre corps avec ce que vous ingérez, et vous amorcez le grand feu interne du métabolisme joyeux. Le plaisir est le soufflet de cette combustion alchimique.

 

 

Enregistrer



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *